Calendrier lunaire semaine 7 – 2017

A la chandeleur l’hiver a perdu sa vigueur. Mais il faudra attendre le 9 mars pour voir remonter les températures de façon significative. L’humidité sera très présente jusqu’au 15 août.

Calendrier lunaire biodynamique:

Les heures indiquées sont valables pour la France en horaire d’hiver. Si vous êtes dans un autre méridien, appliquez le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud (Indonésie, Polynésie, Vanuatu, Nelle Calédonie, Nelle Zélande, Australie, Afrique du Sud, Amérique du Sud) vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune descendante jusqu’au 21/02 à 21h00, période favorable aux plantations, à la taille des végétaux, à l’abattage des bois d’oeuvre ou de chauffage et à la récolte des légumes “racine”.

n.b.: Les semis sont très peu influencés par le rythme tropique de la lune, ce qui vous permet de semer même en lune descendante.

Lundi 13/02/2017 jusqu’à 10h00: fruit

                                Taillez les arbres fruitiers à pépins, la vigne et les framboisiers remontants. Les déchets de taille peuvent être ensuite transformés en bois raméal fragmenté à épandre immédiatement au jardin en couche de 3 à 5 cm d’épaisseur. Vous pouvez également en réserver une partie pour rempoter vos plantes épiphytes (Platycerium, Asplenium, Bromeliacées, Schlumbergera, Anthurium, Spathyphillum, orchidées). Terminez le travail en effectuant une pulvérisation de bouillie cuprique ou de purin de sauge.

                                Plantez les arbres fruitiers, les arbustes à petits fruits et les ronces fruitières. Si possible, creusez les trous à l’avance pour aérer le substrat. Retaillez les racines cassées, formez la charpente des arbres sur trois à cinq branches principales bien réparties, taillez leur extrémité un centimètre après un bourgeon dirigé vers l’extérieur de l’arbre. Tuteurez, palissez, puis arrosez. Les liens doivent être assez lâches pour que les végétaux puissent suivre le tassement du sol.

                                Plantez les fraisiers. Comme pour les framboisiers, choisissez les variétés en fonction des critères qui vous conviennent pour étaler la production sur une large période. Les plus gros fruits sont souvent les moins parfumés, mais conviennent très bien aux sirops et confitures.

Préparez soigneusement le terrain car la plantation sera installée pour trois à quatre années. Incorporez des engrais à décomposition lente comme le Patenkali, la corne broyée, le guano de poisson. Espacez de 30 à 40 cm en tous sens et paillez le sol avec du bois raméal fragmenté, de la tourbe ou des fougères. Terminez la plantation en arrosant abondamment.

Lundi 13 après 10h00, mardi 14, mercredi 15, jeudi 16/02/2017: racine

Pour la saint Valentin, achetez un mini rosier à replanter au balcon ou au jardin.

                                Abattez les arbres destinés au bois de chauffage. Coupez de jeunes pousses pour renouveler votre stock de manches d’outils et de tuteurs. Récoltez également les rames qui guideront vos pois et haricots à ramer. Les bambous serviront à renforcer les tiges de dahlias, glaïeuls et plantes vivaces sensibles au vent. Faites sécher à l’ombre pour éviter que le bois ne se fende.

                                Enfouissez les engrais verts sur les parcelles que vous cultiverez prochainement.

                                Plantez en pot les capucines tubéreuses et les Oca du Pérou. La capucine tubéreuse, peu gélive, se contentera d’un emplacement hors gel, alors que l’Oca du Pérou aura besoin d’un peu plus de chaleur. La capucine pourra être installée au jardin dès le mois de mars, à exposition chaude, au pied d’une pergola ou d’un tipi. L’Oca du Pérou sera mis en place en même temps que les tomates et sera cultivé à l’identique des pommes de terres en buttant les pieds le plus haut possible. Leur récolte ne se fera qu’au cours du mois d’octobre.

                                Logez vos pommes de terre de semence en cagettes ou dans des boîtes à oeufs, puis mettez les en pleine lumière dans un local tempéré, pour éviter l’étiolement des germes qui doivent être courts et trapus au moment de la plantation pour ne pas se casser. Préparez le terrain qui les recevra dans un mois pour les variétés précoces et hâtives qui produiront en primeur. La pomme de terre apprécie les sols légers, aérés et riches. Il faut donc creuser à l’avance les sillons ou trous de plantation de dix à quinze centimètres de profondeur, et apporter une bonne dose de cendre de bois en terre argileuse et acide, ou de Patenkali en sol calcaire.

                                Plantez des crosnes. Les bulbes doivent être enterrés par groupes de trois, à dix centimètres de profondeur. Espacez chaque poquet de 40 cm en tous sens.

                                Plantez de l’ail. Choisissez les variétés d’ail rose à bâton, Edenrose ou Iberose ou d’ail rose de printemps sans bâton, Arno, Gayant, Printanor ou Fructidor. Séparez les caïeux, triez les plus gros situés à la périphérie des têtes, les plus petits seront utilisés en cuisine ou pour confectionner une préparation naturelle (PNPP) qui régulera les maladies cryptogamiques et repoussera les acariens.

Binez le sol superficiellement, plantez un cordeau entre deux piquets pour former une ligne droite. Plantez ensuite chaque caïeu du bout des doigts, à environ 4 à 5 cm de profondeur et espacé des autres de 10 à 15 centimètres. L’ail n’aime pas la fumure fraîche

                                Plantez les échalotes dans un sol qui n’a pas reçu de fumure fraîche. Comme pour l’ail, en sol lourd retenant l’humidité il faut constituer des billons, sortes de petites buttes qui permettront de surélever la culture. Les caïeux doivent être à peine enterrés et espacés de 15 à 20 centimètres. Pensez à associer vos cultures pour limiter les attaques d’insectes prédateurs.

                                Récoltez les poireaux, les radis d’hiver et de tous les mois, les crosnes, les betteraves, les céleris rave, les héliantis, les topinambours, les panais , les salsifis et tous les légumes “racine”.

                                Inspectez la cave et le silo pour écarter légumes qui ne se conservent pas. Égermez les pommes de terre de consommation.

Vendredi 17, samedi 18/02/2017: fleur


                                Rempotez vos plantes fleuries d’intérieur qui sont au repos. Le rempotage n’est nécessaire que tous les deux à quatre ans, lorsque la plante montre des signes de faiblesse. Les plantes d’intérieur ont généralement besoin d’être à l’étroit dans leur conteneur pour fleurir d’abondance.

Utilisez un conteneur à peine plus grand que le précédent ou reprenez le même après avoir réduit la masse racinaire. Éliminez délicatement le terreau épuisé et démêlez les racines enroulées en chignon. Réduisez leur longueur d’un tiers, puis replantez dans un substrat neuf enrichi en compost, que vous ferez pénétrer dans les racines à l’aide d’une baguette. Tassez modérément et attendez deux jours avant d’arroser. Vous n’apporterez pas d’engrais avant un mois.

                                Plantez des plantes bisannuelles qui fleuriront vos massifs et jardinières jusqu’en juin. Une fois défleuries, vous les remplacerez par les plantes annuelles estivales.

                                Plantez les boutures d’osier directement en place définitive. Pour un bon développement, le sol doit être riche en humus et de préférence humide. Assemblez les branches d’osier pour former des treillis qui serviront de délimitation pour une tonnelle, une haie décorative, des jeux d’enfants, etc… Jouez avec les différentes variétés pour obtenir un effet de couleurs. Dès la fin d’année vous pourrez récolter les branches pour tresser votre vannerie.

                                Plantez en pépinière les boutures d’arbustes à fleurs. Choisissez un emplacement ensoleillé et abrité des vents violents. Espacez chaque bouture de 10 à 20 cm, ou plantez-les en bottes de 10 pour un effet d’osmose qui renforce la libération d’hormones naturelles.

                                Plantez les arbres d’ornement, les arbustes à fleurs, les plantes grimpantes et les rosiers. Déplacez ceux qui ne sont pas au bon endroit en prenant une motte aussi large que possible.

                                En zone méditerranéenneplantez les conifères d’ornement et les arbustes à feuilles persistantes. Dans les zones plus froides il faut attendre le mois de mars et le retour du printemps.

                                Taillez les arbres d’ornement, les arbustes à floraison estivale et les les plantes grimpantes. Attention, ne taillez pas les arbres et arbustes à floraison printanière, sous peine de n’avoir aucune fleur cette année. Cela peut être un avantage pour les arbres d’ombrage comme le mûrier-platane, qui ne produiront pas de fruits qui salissent les terrasses et allées.

On renouvelle chaque année un tiers des branches, les plus âgées et celles qui encombrent le centre de l’arbuste, pour favoriser le repercement de branches jeunes, plus vigoureuses et florifères.

                                Récupérez vos déchets de taille et broyez-les. Épandez le broyat rapidement au jardin potager ou sur les massifs, en couche de trois à cinq centimètres d’épaisseur. Réservez en une part à ajouter dans votre terreau de rempotage de vos plantes vertes.

                                Taillez les rosiers remontants (floraison de juin jusqu’aux gelées). Réduisez sévèrement la longueur des branches, en ne conservant que trois yeux, le plus haut étant dirigé vers l’extérieur du buisson. Attention, les rosiers non remontants ne fleurissent qu’une fois au printemps sur les branches de l’année précédente, ils seront taillés immédiatement après la floraison, comme les arbustes à floraison hivernale et printanière.

Après la taille, broyez les déchets, binez le sol et déterrez le point de greffe puis paillez généreusement.

                                Préparez le sol pour la plantation des griffes d’asperges, qui interviendra avant le 15 avril. Ces plantes aiment les sols sableux qui se réchauffent vite. Déterminez l’emplacement de votre plantation qui restera en place au moins dix ans, mais ce n’est qu’après trois ans de culture que vous pourrez commencer à récolter. Si possible les lignes seront orientées dans le sens du vent dominant, dans un emplacement ensoleillé. Creusez une tranchée de 30 cm de profondeur et 50 cm de large en répartissant la terre en butte de part et d’autre de la tranchée. Apportez ensuite quatre kilos de compost de fumier par mètre linéaire, que vous couvrez de trois centimètres de terre. Les griffes d’asperges seront plantées tous les 60 cm sur le rang et 1.50 m entre les rangs. Vous pouvez également en disséminer quelques pieds dans vos massifs pour leur feuillage vaporeux et leurs baies rouge vif en automne.

Dimanche 19/02/2017: feuille

                                Rempotez vos plantes vertes qui sont au repos. Utilisez un conteneur à peine plus grand que le précédent ou reprenez le même après avoir réduit la masse racinaire. Certains arbres tropicaux comme les Ficus peuvent être retaillés pour leur conserver des proportions adaptées à votre intérieur. Une part (1/3) de bois raméal fragmenté peut être mélangée au terreau pour l’alléger et l’enrichir. Une part de charbon de bois concassé favorise le stockage de l’eau, des minéraux et des micro-organismes nécessaires à l’élaboration de la sève.

                                Plantez en pépinière les boutures d’arbustes de haie. Les végétaux persistants devront être traités avec des hormones de bouturage et plantés en terrine que vous couvrirez pour limiter l’évapotranspiration. Employez un substrat allégé avec du sable fin. Placez sous abri pour éviter les températures fortement négatives.Aérez régulièrement pour éviter le pourrissement.

                                Plantez les arbustes de haie à feuilles caduques. Apportez leur des engrais à décomposition lente (corne broyée, Patenkali ou sulfate de potasse et guano de poisson) au fond d’un trou de plantation bien dimensionné, trempez les mottes, démêlez les racines enroulées en chignon, rebouchez avec un terreau de feuille ou un compost végétal. Terminez toujours en arrosant abondamment. Attention, aucune plantation ne doit être effectuée par temps de gel intense, vous devez attendre une période de redoux.

                                Taillez les haies d’arbustes à feuilles caduques. Après le travail à la cisaille, fignolez en éliminant les parties hachées à l’aide d’un sécateur, puis effectuez une pulvérisation de bouillie cuprique. Pour les haies persistantes, attendez le départ de la végétation.

                                Plantez en cave les racines de chicorées à forcer que vous récolterez d’ici 4 à 6 semaines. Si vous ne pouvez ou souhaitez pas les forcer en cave, plantez-les en pleine terre, serrées dans un coin de jardin, puis couvrez-les d’une épaisse couche de paille et d’un film plastique noir.

                                Récoltez pour vos besoins hebdomadaires les choux verts, les choux rouges, les choux de Bruxelles, les blettes carde, les “red-chard”, la roquette, les céleris branche, le persil, les salades d’hiver, les épinards,  les chicorées italiennes et les chicons d’endive.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos et des commentaires. Vous aimez les vidéos, alors abonnez-vous à notre chaîne YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


2 réponses sur “Calendrier lunaire semaine 7 – 2017”

  1. Bonjour André,
    Extrait: »Mais il faudra attendre le 9 mars pour voir remonter les températures de façon significative. L’humidité sera très présente jusqu’au 15 août. »

    Comment fais-tu pour avoir des prévisions sur une aussi longue période? Est-ce en lien avec le calendrier biodynamique?
    D’avance merci,

    1. Bonjour Claude, effectivement les tendances météo sont en relation directe avec la dominance astrale et suivent complètement le calendrier lunaire biodynamique. On peut d’ailleurs remarquer assez souvent que la chaleur est renforcée en jour fruit, l’humidité en jour feuille et le vent souvent plus présent en jour fleur.
      Les deux indications que je donne cette semaine ne sont pas précises, ce ne sont que des tendances qui demanderaient à être affinées et pourraient l’être presque au jour près et plusieurs années à l’avance, avec un peu de travail…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*