Calendrier lunaire semaine 13 – 2017

Chaleur et humidité incitent la nature à exploser de verdure et de fleurs.

calendrier lunaire biodynamique hebdomadaire:

Les heures indiquées sont valables pour la France en heure d’été. Les autres méridiens doivent appliquer le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune montante jusqu’au 3/04 à 9h00, période favorable aux semis et aux récoltes des parties aériennes des plantes.

Lundi 27, mardi 28, mercredi 29/03/2017 jusqu’à 18h00: feuille

                                Bien à l’abri, au chaud dans la serre ou la maison, semez les plantes molles et annuelles à feuillage décoratif: Coleus, Iresine, amarante, ricin, etc…

                                Bouturez l’osier, les arbustes de haie caduques, les arbustes et plantes vivaces à feuillage et bois décoratif. Prélevez une branche jeune de l’an dernier, d’environ 20 à 30 cm de long ou une tige terminale de plante vivace, comportant au moins deux étages de feuilles ou bourgeons latents. Enterrez-la aux 3/4 dans un substrat léger composé de terreau et de sable. Pour faciliter l’enracinement, vous pouvez planter en bottes d’une dizaine de boutures, ou employer des hormones de bouturage.

                                Scarifiez les pelouses pour éliminer le feutrage et les mousses. Si nécessaire, regarnissez les trous avec un mélange de graines spécifique, puis épandez un peu de compost. Passez le rouleau pour rechausser les plantes et que les graines adhèrent au compost. Les déchets, mousse et brins d’herbe, peuvent être ajoutés au compost.

                                Binez les légumes “feuille”, sarclez les allées ou passez un désherbeur thermique pour éliminer les adventices. L’eau de cuisson des pommes de terre et l’amidon de maïs permettent de limiter le développement des herbes indésirables sur les surfaces non cultivées: terrasses, allées.

                                Semez sous châssis ou sur couche chaude, le céleri branche, le fenouil, les choux d’été, l’oseille et le persil. Avant semis, les graines de persil devront être trempées dans de l’eau et mises au frigo quelques heures avant la mise en terre pour hâter la levée. Les adeptes des micro-organismes EM et du bokashi ajouteront 1 % de jus de bokashi ou de solution EMa à l’eau de trempage, ou encore pulvériseront un peu d’EM (micro-organismes efficaces) sur les graines. Le semis pourra être couvert d’un linge humide (wassingue/serpillière) ou d’une épaisse couche de paille pour maintenir l’humidité jusqu’à la levée. Les variétés de persil plat sont plus aromatiques, celles à feuillage frisé sont plus décoratives.

                                Semez en pleine terre ou sous châssis, les laitues de printemps et des quatre saisons, les laitues à couper et la moutarde de Chine. Elles seront éclaircies et repiquées en place un jour “feuille” en lune descendante, dès qu’elles auront 4 à 6 feuilles.

                                Récoltez les légumes “feuille”: les choux de Bruxelles, les choux rouges, les choux verts, les blettes cardes, les céleris branche, les laitues d’hiver, la roquette, les salades à couper, la mâche, les chicons d’endives et les chicorées italiennes que vous avez mises en forçage il y a trois semaines ou plus. Pensez à conserver un plant si vous souhaitez produire vos graines de semence. Vous pourrez les déplacer dans un coin du jardin en lune descendante et jour “fruit”.

Mercredi 29/03/2017 après 18h00: fruit

                                Semez au chaud, en terrine ou en godets individuels les tomates, les poivrons, les piments et les physalis. Semez graine à graine pour que chaque plant puisse se développer correctement jusqu’au repiquage. Il faudra effectuer un repiquage après 4 à 5 semaines, puis le repiquage en place interviendra 8 à 9 semaines après le semis.

                                Semez en godet au chaud, les concombres, cornichons, courgettes et melons que vous planterez en serre dans 3 semaines.

                                Greffez les aubergines et les tomates. Ces plants sont très précieux dans les petits jardins car ils permettent de multiplier les récoltes grâce à la vigueur des porte-greffes. Le greffage est très simple, toutes les méthodes fonctionnent: en fente, en incrustation, par rapprochement… La seule exigence est la chaleur à l’étouffée pour conserver l’humidité et une température stable entre 20 et 25°C.

                                Sous serre en zone méridionale, vous pouvez effectuer les premiers semis de haricots à ramer, dès que la température du sol reste au-dessus de 10 °C.

                                Semez en place les fèves, les lentilles, les pois mangetout et les pois à grains ridés. En zone de montagne où le froid persiste, semez les pois à grain rond qui résistent mieux aux conditions froides et humides.

Les pois à grains ridés ont un goût plus sucré et peuvent être récoltés plus gros sans perdre leur finesse.

                                Semez le maïs doux, ses épis riches en glucides, vitamines et minéraux accompagneront aussi bien vos salades que vos grillades. Excellent brise vent de croissance rapide au potager, il servira aussi bien de haie décorative ou de toile de fond dans un massif. Il appréciera un sol profond, riche et humide. Pour hâter sa culture, semez au chaud en godet et repiquez en avril au jardin.

                                Semez le Tetragonolobus purpureus, connu sous le nom vernaculaire de lotier pourpre ou pois asperge. Résistant jusqu’à -9 °C, vous pouvez l’installer dès maintenant en toutes régions. Comme pour les pois, semez en poquets de 3 graines espacés de 30 cm, puis couvrez de 2 à 3 cm de terre.


Sa magnifique floraison vous permet aussi de l’installer en massif ou jardinière. Les gousses quadrangulaires sont à récolter jeunes et à préparer comme des pois mangetout après effilage du parchemin. Fleurs et feuilles peuvent être ajoutées à vos salades. Les tiges assez souples ne possèdent pas de vrilles pour s’accrocher et nécessitent un buttage et/ou un palissage.

Exposition ensoleillée et terre riche sont nécessaires pour une bonne récolte, même si le sol n’est pas très frais.

Jeudi 30/03/2017:

Périgée lunaire, pas de jardinage pendant cette période.

Le printemps est là, sortez le salon de jardin et regardez pousser la nature.

                               Si vous manquez d’occupation, profitez-en pour chercher des morilles blondes (Morchella esculenta) et des pézizes veinées (Disciostis venosa). Vous les trouverez dans les vergers de pommiers et abricotiers, sous les peupliers, les noisetiers, les frênes, dans les coins humides en bord de rivière ou d’étang, dans les bois humides de feuillus, les broussailles, sur les débris végétaux, à l’emplacement des feux de bois. Dans un mois vous trouverez sous les conifères la morille conique plus sombre que sa cousine, et sous les feuillus, le morillon et la verpe de bohème (Ptychoverpa bohemica). Attention, les morilles sont légèrement toxiques lorsqu’elles sont fraîches et ne peuvent pas être consommées sans être séchées au préalable ou sans subir une cuisson de longue durée. Les pézizes perdront à la cuisson leur odeur un peu forte.

                                Récoltez les plantes et fleurs sauvages pour accompagner vos salades et plats cuisinés: ail des ours, lierre terrestre (Glechoma hederacea), cressonnette (Cardamine hirsuta), nombrils de Vénus (Umbilicus rupestris), bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris), mâche sauvage, poireaux et ail des vignes, violettes, pâquerettes, aubépine. Retrouvez et identifiez certaines de ces plantes grâce à ma vidéo.

                                Récoltez l’alliaire (Alliaria petiolata) au subtil goût d’ail. Cette  petite plante pionnière peut pousser en tous lieux, jardins, forêts, talus, et se reconnait à ses feuilles brillantes, dentées, en forme de cœur, ainsi qu’à ses fleurs blanches en avril/mai et son odeur caractéristique d’ail.. Les feuilles et tiges peuvent être utilisées crues en condiment gans un fromage frais, les feuilles frites en chips accompagneront vos viandes et poissons, les bouquets de fleurs en bouton juste ébouillantés seront servis à la façon d’un brocoli..

La plante est réputée pour ses vertus diurétiques, anti-rhumatismales, anti-asthmatiques et pour soigner la goutte.

Vendredi 31, samedi 1er avril, dimanche 2/04/2017: racine

                                Semez des carottes, en place définitive, en lignes distantes de 20/25 cm. Les plants en surplus ne peuvent pas être repiqués. Il faut donc effectuer un semis léger en espaçant bien les graines, ou en les mélangeant à du sable sec. Il faudra éclaircir une première fois au stade 4 ou 5 feuilles à 3 cm puis une deuxième fois en espaçant de 7/8 cm. Les jeunes carottes arrachées pour éclaircir le semis pourront accompagner vos petits pois dans les plats de printemps.

Les variétés à racine courte comme “Marché de Paris” seront les premières à être récoltées, après 70 jours de culture. Viendront ensuite les variétés demi-courtes et demi-longues comme les “Chantenay”, “Nantaise” et “Touchon” qui pourront être récoltées à partir du mois de juin.Les variétés à racine longue comme “Colmar” arriveront à maturité un peu plus tard. Pour varier les plaisirs, adoptez les variétés colorées blanches, jaunes, rouges ou marbrées.

Les ennemis de ce légume sont: la mouche de la carotte que vous combattrez avec une décoction de tanaisie ou de lavande si vous ne disposez pas de voile anti-insectes. Le puceron des racines sera éloigné grâce à des arrosages avec du purin de tanaisieÉvitez l’emploi de purin d’orties qui attire la mouche de la carotte.

                                Semez des poireaux d’été, “Électra”, “Jaune gros du Poitou”, “Gros long d’été”. Évitez les semis trop denses, éclaircissez à 2 cm dès la levée, puis renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire pour que les poireaux aient toujours assez de place pour se développer sans gêne. Du 15 avril à fin mai il faudra protéger ces plantes contre la première génération de mouche mineuse (Phytomysa gymnostoma). La mise en place de filets anti-insectes garantit la protection, et l’association de cultures masquant l’odeur du poireau limite les infestations.. Si vous constatez des dégâts, recoupez les feuilles de moitié.

                                Semez en place en lignes distantes de 20 cm les radis de tous les mois, les navets de printemps, les betteraves, les panais, les oignons, le persil tubéreux, le cerfeuil tubéreux, les salsifis et les scorsonères. Effectuez un semis très léger au fond d’un sillon que vous couvrirez d’un à deux centimètres de terre fine avant de tasser avec le dos du râteau et d’arroser en pluie fine. Si possible, protégez avec un voile de forçage pour hâter la culture, toutefois, ces semis sont capables de résister à des températures négatives. Vous binerez et éclaircirez progressivement en fonction du grossissement des racines et de la croissance des adventices.

                                Mettez à germer les pommes de terre de semence. Placez les en cagette dans un local tempéré et en pleine lumière pour obtenir des germes trapus qui ne casseront pas au moment de la plantation.

Traditionnellement, on plante les pommes de terre de conservation à la floraison du lilas. Selon les variétés, il faudra de 85 à 160 jours de culture avant la récolte.

                                Récoltez les légumes “racine” pour vos besoins hebdomadaires les carottes, les panais, les poireaux, les betteraves, les céleris rave, les héliantis, les topinambours, les crosnes, les salsifis et scorsonères.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos et des commentaires. Vous aimez les vidéos, alors abonnez-vous à notre chaîne YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


4 réponses sur “Calendrier lunaire semaine 13 – 2017”

    1. Bonjour Alain,
      Vaste sujet que celui du liseron. Il s’agit d’une plante pionnière qui décompacte les sols grâce à ses racines qui plongent jusqu’à plus d’un mètre de profondeur à la recherche de silice. Ces racines sont pourvues de bourgeons latents qui se développent immédiatement dès qu’elles sont tranchées. Donc double problème en raison de la profondeur d’enracinement et de la multiplication végétative. Le premier moyen pour réduire sa prolifération consiste à aérer le sol en profondeur à l’aide d’une fourche-bêche ou d’une grelinette, si possible jusqu’à 40 cm. Le deuxième consiste à le mettre en concurrence avec d’autres plantes qui contribuent à aérer le sol et se nourrissent des mêmes éléments: moutarde, seigle, trèfle incarnat, phacélie, sarrasin, luzerne. Toutes ces plantes qualifiées d’engrais vert sont ensuite enfouies dans la parcelle pour restituer en surface des éléments minéraux qui permettront de nouvelles cultures concurrençant le liseron. Bien évidemment, il ne faut aucun travail mécanique du sol qui contribue au bouturage des racines, juste un arrachage des parties aériennes gênantes. Les « déchets », très riches en silice et en azote, peuvent être compostés avec du son bokashi, utilisés pour composer un purin à remettre sur la parcelle ou séchés au soleil pour les intégrer dans un compost traditionnel. Pour parfaire le travail, la culture suivante sera celle des pommes de terre qui ont un petit pouvoir désherbant et incitent à un travail d’aération du sol en profondeur par les buttages successifs et la récolte des tubercules.

  1. Bonjour et merci pour ce précieux journal hebdomadaire du jardinier. Une petite question aujourd’hui, « L’ami des Jardins » indique pour les 27 & 28/03 : jours fleurs, pour le 29/03 : jour racines ??? Est-ce une erreur ?
    Bonne journée

    1. Bonjour Annie,
      Je tire mes informations du calendrier lunaire ET planétaire du MABD, le pionnier dans le domaine des influences astrales sur les cultures et les animaux. Le 27 est un jour fleur jusqu’à 2h00 du matin, car il passe ensuite dans la constellation du poisson, de même que mardi et mercredi jusqu’à 18h00. Cette constellation favorise un temps humide (brume, brouillard, voile nuageux et pluie) et incite la végétation à produire un feuillage dense avec des entre-noeuds courts. Il y a forcément une erreur de lecture astrale pour le calendrier que vous citez. Si vous vous en rapportez à d’autres calendriers lunaires mêmes moins précis, vous retrouverez des données sensiblement identiques à celles que j’indique. Jardinez sans crainte en suivant les périodes que j’ai indiquées.
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*