Calendrier lunaire semaine11 – 2017

L’alliaire (Alliaria petiolata) nous annonce le début du printemps. Invitez-le dans vos salades et préparations culinaires pour goûter son arôme piquant.

Calendrier lunaire biodynamique:

Les heures indiquées sont valables pour la France en horaire d’hiver. Si vous êtes dans un autre méridien, appliquez le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud (Indonésie, Polynésie, Vanuatu, Nelle Calédonie, Nelle Zélande, Australie, Afrique du Sud, Amérique du Sud) vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune descendante jusqu’au 21/03 à 6h00, période favorable aux plantations, à la taille des végétaux, à la récolte des légumes “racine”, à l’abattage des bois d’oeuvre et de chauffage.

n.b.: Les semis sont très peu influencés par le rythme tropique de la lune, ce qui vous permet de semer même en lune descendante, l’essentiel est de respecter les périodes correspondant à l’organe végétatif qu’on souhaite récolter ou favoriser: fleurs, feuilles, fruits ou racine.

Lundi 13, mardi 14, mercredi 15, jeudi 16/03/2017 jusqu’à 12h00: racine

                                Plantez les pommes de terre hâtives. Ce sont des variétés à chair ferme qui pourront être récoltées après 70 à 80 jours de culture. Ma préférée est Linzer Delikatess capable de produire 700 g par pied, de petits tubercules allongés. Pour un travail sans fatigue, binez le sol superficiellement, puis plantez le long d’un cordeau à l’aide d’un plantoir à bulbes, à 10 cm de profondeur. Chaque plant germé est installé verticalement. Espacez chacun de 30 cm, et conservez 65 cm entre les rangs. Il vous faudra 12 m² pour une cagette de 60 plants.

                                Plantez en pleine terre les Heliantis, les topinambours, les capucines tubéreuses et les crosnes. Les crosnes seront disposés en poquets de 3 racines espacés de quarante centimètres en tous sens et enfouis sous dix centimètres de terre fine. Les Heliantis et topinambours sont également enterrés de 10 cm et espacés de 50 cm en tous sens. Les capucines tubéreuses auront besoin d’un palissage de 2 mètres de haut et un de large.

                                Mettez en culture au chaud dans de la tourbe humide les Oca du Pérou, le gingembre, les chaillottes et les patates douce. Ces plantes exotiques pourront rejoindre le jardin dès que la température nocturne sera supérieure à 5 °C.

                                Préparez le sol pour vos prochains semis de gazon. Après un labour à grosse motte, épierrez superficiellement et mettez en forme. Enterrez les réseaux d’éclairage et d’irrigation, puis apportez les engrais de fond et les amendements nécessaires.

Avant tout travail du sol, vous serez peut-être obligé d’appliquer un désherbant systémique pour éliminer le chiendent, il faudra ensuite patienter un mois avant de travailler le terrain.

                                Semez en pleine terre des oignons blancs et des rouges, des poireaux d’été, des radis de tous les mois, des carottes courtes et demi-courtes, des céleris rave, du persil tubéreux, des navets hâtifs et des panais. Si possible, abritez les semis avec un voile de forçage ou des châssis pour hâter la culture. Toutefois, ces semis sont capables de résister à des températures négatives.

                                Abattez le bois de chauffage et le bois d’œuvre. Coupez les branchages qui serviront de tuteurs ou de rames pour vos légumes et fleurs d’été.

                                Récoltez pour vos besoins hebdomadaires les carottes, les panais, les poireaux, les betteraves, les céleris rave, les héliantis, les topinambours, les crosnes, les salsifis et scorsonères. Profitez des dernières flambées dans votre cheminée pour cuire vos légumes sous la cendre.

Jeudi 16 après 12h00, vendredi 17/03/2017: fleur

                                Taillez les rosiers remontants. Vous ne devez garder que 3 à 5 branches charpentières bien disposées, et vous ne conserverez que 2 ou trois yeux, celui du sommet étant tourné vers l’extérieur du buisson.

                                Taillez les hortensia. Commencez par réduire les branches les plus âgées très divisées, pour ne conserver que la branche la plus basse. Taillez ensuite chaque branche ayant fleuri au-dessus du première paire de bourgeons bien développés (environ 15 à 30 cm du sommet). Ne touchez pas aux branches de l’an dernier qui n’ont pas fleuri, elle portent un bourgeon en leur sommet.

                                Taillez les arbustes et les plantes grimpantes à floraison estivale, ainsi que les arbres d’ornement qui ne fleurissent pas au printemps. Dans le doute, attendez la fin de la floraison pour tailler.

                               Plantez les plantes bisannuelles: pensées, primevères, myosotis, pâquerettes, giroflées, etc… Elles fleuriront vos massifs jusqu’en juin.

                               Plantez les bulbes et tubercules à floraison estivale: dahlias, canas, glaïeuls, Montbretia, Crocosmia, etc… Si vous vous trouvez dans une région défavorisée, mettez les en culture au chaud dans un pot de terreau avant de replanter en place définitive lorsque tout risque de fortes gelées sera définitivement écarté.

                                Plantez les bulbes de lys, les griffes de renoncules et les pattes d’anémones. Les pattes d’anémones doivent tremper quelques heures dans de l’eau tempérée avant la plantation. Pensez à en implanter dans un coin du potager pour vos bouquets.

                               Plantez les arbres d’ornement, les arbustes à fleurs, les rosiers et les plantes grimpantes.

                                Plantez les plantes de terre de bruyère. En terrain argileux, vous devez drainer le fond du trou de plantation pour éviter la stagnation d’eau au niveau des racines et remplacer le sol par de la terre de bruyère. En sol calcaire, il faut creuser une fosse de plantation de 40 à 80 centimètres de profondeur, que vous tapisserez d’un feutre géotextile, puis vous remplacerez la terre d’excavation par de la terre de bruyère. Faites tremper la motte avant plantation, puis tailladez superficiellement le feutrage racinaire avant de planter. Ces plantes apprécient une exposition ombragée, ne les placez pas à exposition sud en plein soleil. Profitez de la période de floraison pour choisir en toute connaissance de coloris.

                                Plantez les plantes vivaces, divisez celles qui ont pris trop d’ampleur. Pour réussir votre plantation, portez une attention particulière sur leurs exigences de culture: exposition, nature du sol et humidité. Pensez  aux associations de feuillages, de coloris et d’époque de floraison pour obtenir un tableau évolutif attrayant toute l’année. Le plus sûr est de réaliser un croquis pour chaque saison et d’y reporter les coloris par taches de couleurs pour chaque groupe de plantes.

                                Plantez les boutures d’osier. Le tressage de l’osier vivant permet d’obtenir des clôtures attrayantes en toutes saisons.


                                Repiquez en godets individuels vos semis de fleurs annuelles et plantes molles dès qu’il est possible de les manipuler: géranium, impatiens, pétunia, oeillets d’Inde, etc…

                               Plantez les chou-fleurs de printemps et les choux brocoli des 4 saisons. Espacez de 60 à 80 cm en tous sens, selon la variété. Enrichissez largement le sol pour cette culture gourmande, et apportez quelques grammes de soufre.

                               Plantez les plantes aromatiques et médicinales vivaces. N’oubliez pas celles qui vous permettront de composer des purins, décoctions et autres infusions pour soigner votre jardin.

                                Scarifiez les pelouses pour éliminer le feutrage et les mousses. Attention, les produits de dé-moussage à base de fer contribuent à entretenir le milieu acide favorable à leur prolifération. Il est préférable de modifier le PH par des apports réguliers de produits calciques (marne, Lithothamne, chaux horticole).

                                Tondez les espaces verts en réglant vos engins en position basse.

                                Récoltez les plantes et fleurs sauvages: cressonnette (Cardamine hirsuta), nombrils de Vénus (Umbilicus rupestris), bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris), alliaire, mâche sauvage, poireaux et ail des vignes, ail des ours, primevères, pensées sauvages, violettes… Prenez la précaution de récolter loin des routes goudronnées et des zones traitées chimiquement. Parmi les plantes sauvages de saison, le lierre terrestre (Glechoma hederacea) s’invite dans nos salades pour nous apporter sa délicieuse saveur de pignon de pin et ses vertus toniques et diurétiques. C’est un excellent régulateur des troubles biliaires à utiliser en infusion et inhalation dans les affections chroniques de bronchite et sinusite.

                                Récoltez pour vos besoins hebdomadaires les artichauts, les chou-fleurs, les choux Romanesco et les choux brocoli.

Samedi 18, dimanche 19/03/2017 jusqu’à 11h00:

Nœud planétaire avec Mercure et lune à ‘apogée, pas de jardinage pendant cette période.

Partez à la recherche des premières morilles de la saison.

Renouvelez les appâts de vos pièges à frelon dès que nécessaire.

Dimanche 19/03/2017 après 11h00: feuille

                                Plantez les arbustes de haie, les arbustes à feuillage décoratif et les conifères de rocaille. Pensez à tremper la motte avant la plantation pour la réhydrater en profondeur, puis arrosez après plantation pour éviter les poches d’air qui dessécheraient les racines. Étalez les racines enroulées en chignon ou tailladez la motte pour qu’elles puissent partir explorer les zones profondes du sol. Attention, la plupart des arbustes de rocaille atteindront 2 à 4 mètres d’envergure à l’âge adulte. Il est donc nécessaire de les tailler dès leur plus jeune âge pour conserver une forme réduite dans les petits espaces.

Il en va de même pour certains arbustes commercialisés pour l’édification de haies basses ou moyennes. Le laurier (Prunus laurocerasus) culmine entre 5 et 6 mètres de haut tandis que le Thuya et le cyprès de Leyland sont capable de monter jusqu’à 30 mètres. Les troncs et les racines deviennent très volumineux et sont aptes à renverser n’importe quel édifice.

                                Éclaircissez et repiquez le persil, la coriandre et la ciboulette. Si nécessaire, faites en provision pour la semaine.

                                Éclaircissez et repiquez en godets ou en pleine terre vos semis de salades de printemps, laitues à couper, roquette, choux, blettes cardes, fenouil, céleris branche, arroche, moutarde de Chine et tous légumes cultivés pour leur feuillage. Si nécessaire, couvrez d’un voile de forçage ou d’un châssis pour hâter la culture.

                                Au jardin, enterrez les racines de chicorées à forcer. Placez-les dans une fosse les unes contre les autres après avoir taillé le feuillage et égalisé la longueur des racines, remplissez les interstices de sable, puis couvrez de paille ou de terre sur vingt centimètres d’épaisseur. Pour les variétés sans couverture de terre, un plastique noir suffira. Pour une production plus rapide, plantez en cave. Avec une chaleur de 18 à 20 °C, vos chicons seront récoltés dans trois semaines.

                                Taillez les arbustes à bois et feuillage décoratif comme les saules et cornouillers. N’ayez pas peur d’être sévère si vous voulez une plante vigoureuse. Chaque branche de l’année précédente peut être rabattue à 2 ou 3 yeux. Cela vous permettra d’obtenir des feuilles de grande taille et des écorces très colorées. Pour obtenir un grand nombre de branche plus important et de taille plus modeste, taillez à 1/3 de la hauteur et renouvelez 1/3 des branches, les plus anciennes.

                                Taillez les conifères de rocaille, les topiaires et les arbustes de haie. Attention, de nombreux conifères sont incapables d’émettre de nouvelles branches sur le vieux bois. Il faut donc conserver en bout de branche des ramules feuillées et tailler régulièrement dès la plantation pour éviter les haies creuses et très larges ou transparentes.

                                Rempotez les bonsaï qui sont en repos. Démêlez les racines, réduisez la motte d’un tiers avant de la refixer dans la même poterie. Taillez les parties aériennes, puis arrosez généreusement. Attention, ne taillez pas ceux qui fleurissent au printemps comme les azalées et les rhododendrons.

                                Récoltez les légumes “feuille” qui vous seront nécessaires pour la semaine: les blettes carde, les céleris branche, le fenouil, les épinards, les choux, la mâche, les laitues d’hiver et de printemps, les laitues à couper, les chicorées et les endives.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos et des commentaires. Vous aimez les vidéos, alors abonnez-vous à notre chaîne YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*