Calendrier lunaire semaine 16 – 2017

calendrier lunaire biodynamique hebdomadaire:

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Cette semaine le dicton populaire se confirmera dans de nombreuses régions. Après les premières chaleurs, prévoyez d’installer pour la nuit des protections anti-gel. Les adeptes des micro-organismes EM pulvériseront le soir une solution à 1% d’EM additionnée de 1% de mélasse, ce qui leur permettra de gagner 4 °C autour de leur végétaux sensibles. Les adeptes des préparations naturelles pulvériseront une infusion de valériane élaborée avec 200 g/litre de plante fraîche ou 20 g/litre de plante sèche. Pour être efficace l’infusion doit être préparée le matin ou la veille, et laissée infuser à couvert jusqu’à son utilisationPulvérisez-la non diluée, sur les fruitiers en fleurs et plantes fragiles, en fin d’après-midi.

Les heures indiquées sont valables pour la France en heure d’été. Les autres méridiens doivent appliquer le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune descendante jusqu’au 17/04 à 15h00, période favorable aux plantations, à la taille des végétaux, à la récolte des légumes“racine”, à l’abattage des bois d’oeuvre et de chauffage.

n.b.: le rythme tropique influence très peu les semis. Vous pouvez donc semer en lune descendante comme en lune montante, pour peu que vous respectiez les périodes en fonction de la partie végétale que vous souhaitez récolter (fleur, feuille, fruit/graine ou racine).(source calendrier des semis du MABD)

Lundi 17/04/2017 jusqu’à 15h00: fruit

                                Taillez les arbres fruitiers à noyau: pêchers, abricotiers, cerisiers, pruniers, amandiers, noyers. Vous devez conserver trois à cinq charpentières, éliminer les branches verticales et celles qui encombrent le centre des arbres, raccourcir les extrémités trop verticales sur un oeil dirigé vers l’extérieur de l’arbre. Ces arbres cicatrisent difficilement, c’est la raison pour laquelle on les taille en période de végétation active pour que la cicatrisation soit plus rapide. Il est toutefois indispensable d’appliquer un cicatrisant de plaies de taille sur les sections de plus de deux centimètres immédiatement après la taille. Ne jetez pas les déchets, broyez-les pour les mettre sur les massifs ou au potager.

Les pêchers doivent absolument être taillés chaque année pour ne pas dépérir prématurément, car ils ne repercent pas de bourgeons sur le vieux bois. Traitez-les préventivement contre la cloque qui provoque le dépérissement des fruits et des écoulements de sève sur les troncs.

                                Repiquez en godet individuel, dès que possible, les tomates, poivrons, aubergines, courgettes. Dans les zones favorisées par un climat chaud, vous pouvez les planter au jardin en place définitive. L’espacement minimum est de 50 cm, mais si vous souhaitez récolter des graines, les plants doivent être distants de 70 cm en tous sens pour éviter les hybridations entre différentes variétés.

                                Éclaircissez les semis de courges d’été, de courgettes, melons et pastèques. Vous ne conserverez que le plan le plus fort de chaque godet ou poquet.

Pour les variétés coureuses, vous pincerez chaque plant au-dessus de la première paire de vraies feuilles pour obtenir la formation de deux tiges secondaires, puis chaque tige sera à nouveau pincée au-dessus de la première paire de feuilles pour obtenir quatre tiges charpentières.

                                Plantez les pommes de terre pour produire vos plants pour l’année prochaine. Les travaux culturaux se font en jour “fruit” et la récolte avant maturité complète comme les primeurs. Choisissez vos variétés en fonction de vos goûts, de leur précocité et de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

                                Pulvérisez les traitements préventifs sur les arbres fruitiers, en évitant la période de floraison pour ne pas perturber le travail des insectes pollinisateurs. L’application de bouillie cuprique doit être renouvelée après un cumul de pluie de 40 millimètres. Alternez chaque semaine, le purin de prêle qui renforce la protection contre les maladies cryptogamiques, le purin d’orties qui protège contre les attaques de pucerons, le purin d’absinthe qui protège contre les attaques des mouches des fruits. Arrosez le sol avec une solution à 1% de micro-organismes EM pour éliminer les spores de maladies cryptogamiques. En cas de risque de gelée, pulvérisez le soir une solution EM à 1% additionnée de 1% de mélasse.

                                Si vous souhaitez conserver quelques légumes de l’an dernier pour produire vos graines, vous pouvez les regrouper en pépinière dans un coin du jardin. Arrachez les en conservant la motte, replantez et arrosez généreusement. Attention de ne pas mélanger des plantes de la même famille pour limiter les risques d’hybridation naturelle indésirable (choux/choux-fleurs; radis/roquette; blettes cardes/betteraves). Les binages et sarclages se feront en jour “fruit”.

Lune montante jusqu’au 30/04 à 16h00, période favorable aux semis et aux récoltes des parties aériennes des plantes.

Lundi 17 après 15h00, mardi 18, mercredi 19/04/2017 jusqu’à 11h00: fruit

                                Semez en pleine terre le quinoa (Chenopodium quinoa). Il existe de nombreuses variétés de cette céréale originaire des Andes, certaines très bien adaptées aux climats rudes, humides ou de montagne. Ces plantes sont suffisamment décoratives pour composer des massifs colorés. Choisissez “Temuco” sous climat maritime, “Red Head” pour les automnes humides ou “Linares” en zone de montagne.

                                Semez en pleine terre les fèves, les lentilles, les pois mangetout, les pois chiches, les pois asperge (Tetragonolobus porpureus) et les pois à grain ridé. Si votre terre est assez réchauffée, vous pouvez semer les haricots, mais en dessous de 10 °C les graines pourriront en terre. Pour hâter la culture, vous pouvez effectuer des semis en godet sous abri, à transplanter plus tard au jardin.

                                Récoltez les pois et les fèves dès que les gousses sont bien gonflées, les pois gourmands au contraire sont récoltés avant formation des graines. Ces légumes doivent être ébouillantés dans une eau fortement salée, puis rafraîchis dans de l’eau glacée, pour fixer la couleur verte de la chlorophylle.

                                Greffez les tomates et les aubergines. Le principe est très facile, car toutes les techniques fonctionnent, les seules exigences sont une chaleur comprise entre 20 et 25 °C et une culture en mini-serre ou à l’étouffé pour maintenir l’humidité.

                                Greffez les arbres fruitiers. Les porte-greffes doivent être bien en sève et les greffons tenus aux frais doivent être encore en latence. Prévoyez un greffoir bien affûté, du raphia et du mastic à greffer.

Mercredi 19 après 11h00, jeudi 20, vendredi 21/04/2017 jusqu’à 16h00: racine

                                Semez des radis de tous les mois, des radis d’été, des carottes courtes, demi-courtes et demi-longues, des poireaux, des navets, des betteraves, des salsifis, des scorsonères, des topinambours, des panais. Pensez à associer vos cultures avec les bons voisins qui les protégeront des attaques d’insectes. Évitez les semis trop denses, éclaircissez à 2 cm dès la levée, puis renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire pour que les plants aient toujours assez de place pour se développer sans gêne.

Binez, éclaircissez et désherbez régulièrement vos semis. Cela permet de limiter l’évaporation et la concurrence des adventices. Un terrain sec favorise les attaques de mouches des racines.

Protéger les plantations à l’aide de filets anti-insectes vous évitera les traitements répétitifs et des racines dépréciées par des vers.

                                Enfouissez superficiellement les engrais verts, le compost et les engrais de longue durée, sur les parcelles que vous allez cultiver prochainement. Le bokashi doit être enfoui trois semaines avant semis ou plantation, le temps que son acidité se neutralise.

                                Dès la fin de la floraison des cerisiers, poiriers, pommiers, pêchers, cognassiers et abricotiers, vous pouvez effectuer une pulvérisation de bouillie cuprique pour prévenir les maladies cryptogamiques. Cette opération est à renouveler dès que vous enregistrez un cumul de pluie de 40 millimètres. Attention, les bouillies cupriques bien qu’autorisées en culture biologique, détruisent la micro faune du sol. Soyez donc prudents avec ce produit qui peut stériliser votre sol. Vous pouvez remplacer leur utilisation par des pulvérisations alternées de purin de prêle, de fougère, de sauge, d’absinthe, de tanaisie et de macération d’ail.

                                Récoltez tous les légumes “racine” pour vos besoins hebdomadaires: les poireaux, les radis de tous les mois, les pommes de terre nouvelles et les carottes courtes dès qu’ils sont prêts.

Vendredi 21 après 16h00, samedi 22, dimanche 23/04/2017 jusqu’à 13h00: fleur


                                Cueillez le muguet, les jonquilles et les fleurs printanières pour en faire des bouquets.

                                Reprenez les arrosages fertilisants hebdomadaires pour les plantes d’intérieur. Un engrais de type “géranium” peut convenir pour toutes. Vous pouvez remplacer ces engrais liquides par des engrais composés en granulés à libération lente qui vous épargneront la corvée de distribution d’engrais pendant au moins six mois.

                                Greffez les arbres et arbustes d’ornement, ainsi que les conifères.

                                Bouturez les branches de saule. Prenez des branches jeunes d’environ 20 cm de long, que vous planterez directement en place définitive en laissant dépasser 5 cm hors sol. Il n’y a pas de bouturage plus facile, il suffit d’entretenir l’humidité pendant toute la première année. Vous pourrez ainsi créer à bon compte des haies libres ou tressées.

                                Surveillez les rosiers qui pourraient accueillir les premières colonies de pucerons et les attaques de limaces sur les Hosta.

Préventivement, pulvérisez une décoction de rhubarbe qui repoussera les uns et les autres.

                                Semez des chou-fleurs d’été, des choux Romanesco et des choux brocoli. Pour vos salades d’été, osez les chou-fleurs colorés, roses, jaunes ou violets, ils surprendront vos convives.

                                Semez en terrine ou en pépinière les plantes annuelles qui fleuriront votre été: belles de jour, oeillets d’Inde, roses d’Inde, Clarkia, Godetia, reine-marguerites, etc…. Pour une culture en jardinière, vous pouvez faire un semis direct en place que vous éclaircirez dès la levée. Pour hâter la croissance, couvrez d’une vitre, d’un voile de forçage ou d’un plastique. L’éclaircissage se fera au plus tôt et le repiquage en place définitive ou en godet sera effectué en lune descendante et en jour fleur le 10/11 mai. Pensez à semer vos fleurs à couper, le lin bleu et les œillets d’inde que vous installerez au potager pour protéger pommes de terres et tomates.

                                Dans les bois et les landes, récoltez les fougères pour pailler vos fraisiers et framboisiers. Leur acidité renforce le parfum de ces fruits. Prenez-en également pour élaborer un purin insecticide et fongicide à appliquer sur vos fruitiers.

                                Récoltez les asperges, les artichauts, les chou-fleurs, les brocolis et les choux Romanesco.

                                Récoltez les graines germées et remplissez à nouveau le germoir de quelques cuillers de mélange qui donneront de belles et bonnes salades croquantes en quelques jours. Faites participer vos enfants ou petits-enfants, ils seront enchantés de manger ce qu’ils auront fait pousser. Le stockage des jeunes pousses se fera au frigo dans un sac plastique sous vide.

                                Récoltez les jeunes pousses de menthe pour confectionner votre sirop. Pour cela, il vous faut un gros bouquet de menthe poivrée ou de menthe marocaine que vous ferez macérer dans un litre d’eau de source pendant deux jours. Filtrez, ajoutez un kilo de sucre cristallisé et portez à ébullition pendant 30 minutes. Ajoutez un jus de citron pour une meilleur conservation et un peu colorant alimentaire pour masquer la couleur rose de la menthe, puis embouteillez à chaud dans une bouteille en verre que vous obturez immédiatement.

                                Récoltez la consoude, l’absinthe, le sureau, la tanaisie et l’ortie pour vos préparations culinaires ou pour confectionner vos purins de plantes. L’ortie pourrait en remontrer à bien d’autres aliments en matière de valeurs nutritives, dopée en vitamine et en sels minéraux , elle accumule les records: plus de 40% de son poids en protéines, elle contient également 7 fois plus de vitamine C qu’une orange. N’hésitez plus à récolter ses sommités tendres avec une paire de gants et des ciseaux. Une fois lavées elles perdront leur pouvoir urticant. Ébouillantez dans une eau fortement salée, puis refroidissez dans de l’eau glacée pour fixer la chlorophylle.

                                Dès le début de la floraison, récoltez les chatons de noyer pour confectionner un vin apéritif plus léger que le vin de noix. Il faut 40 chatons que vous mettrez à 40 jours dans un litre d’alcool pour fruits avec une gousse de vanille fendue. Vous filtrerez la  avant d’ajouter un verre de rhum et cinq litres de vin rosé, puis 1 kg de sucre que vous ferez dissoudre. Votre vin sera prêt à consommer dès les premières journées chaudes de l’été.

                                Récoltez les fleurs d’aubépine (Crataegus oxyacantha). Utilisée traditionnellement pour stimuler les fonctions cardiaques, vous ferez infuser durant 20 minutes de 1 g à 1,5 g de feuilles et de fleurs séchées dans 250 ml d’eau bouillante, à consommer après chaque repas. L’aubépine pourrait avoir d’autres vertus, notamment pour abaisser le niveau de cholestérol ou faciliter la perte de poids.

                                Récoltez les plantes sauvages qui agrémenteront vos préparations culinaires: boutons de plantain, primevères, pâquerettes, pissenlits. Le lierre terrestre, les nombrils de Vénus (Umbilicus rupestris), l’alliaire et les bourgeons de renouée du japon accompagneront vos salades, mais ce ne sont pas les seuls,le printemps est généreux. L’ail des ours, les poireaux et asperges sauvages garniront quiches et tartes ou se transformeront en pesto aux pignons de pin.

Nœud lunaire descendant samedi à 21h00, pas de jardinage après 19h00.

Dimanche 23/04/2017 après 13h00: feuille

                                Semez les pelouses. Choisissez soigneusement votre mélange de graines en fonction de l’utilisation que vous en aurez, de votre région et des soins que vous pourrez apporter. Ne regardez pas à la dépense, d’une part c’est une culture de très longue durée si elle est correctement exécutée et parfaitement entretenue, d’autre part, les mélanges les plus chers sont composés de graines plus fines et les quantités à apporter sont moindres. Préparez correctement la surface, pensez à intégrer les réseaux d’éclairage et d’irrigation. Maintenez le sol humide jusqu’à la levée, puis espacez progressivement les arrosages en augmentant les quantités d’eau apportée.

                                Semez des laitues d’été, des salades à couper, de la roquette, du Chénopode “Bon Henri”, des chicorées d’été, des choux verts, des choux rouges, des blettes cardes, des poirées, du fenouil, du céleri branche, de l’oseille et du persil. les graines de persil devront être trempées quelques heures avant la mise en terre pour hâter la levée, et le semis pourra être couvert d’un linge humide (wassingue) ou d’une épaisse couche de paille pour maintenir l’humidité. Les variétés de persil plat sont plus aromatiques, celles à feuillage frisé sont plus décoratives.

                                Semez sous abri chauffé du basilic. Attendez le mois de juin pour l’installer à l’extérieur car il ne résisterait pas à des températures inférieures à 10 °C. Les variétés sont nombreuses pour varier les goûts.

                                Sous abri, semez l’estragon de Russie (artemisia dracunculus). La graine mettra dix à douze jours à germer, puis croîtra jusqu’à devenir un sous-arbrisseau de plus d’un mètre de haut. Son feuillage très aromatique aux saveurs épicées et anisées accompagnera agréablement vos plats de poisson, les barbecue et les potages. En automne il sera rabattue assez ras et couvert de paille.

                                Récoltez la rhubarbe. Les feuilles toxiques vous serviront à confectionner une préparation naturelle insecticide, anti-limaces et anti-rongeurs, tandis que les côtes seront transformées en tartes ou confitures. Les hampes florales qui ne manquent pas de se développer doivent être coupées dès que possible si vous ne souhaitez pas récolter les graines.

                                Récoltez le persil, la ciboulette et la coriandre.

                                Récoltez les légumes “feuille”: les épinards, la mâche, les salades à couper, les laitues d’hiver, les choux rouges, les choux verts, les blettes cardes, le fenouil, les céleris branche, la roquette.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos et des commentaires. Vous aimez les vidéos, alors abonnez-vous à notre chaîne YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


6 réponses sur “Calendrier lunaire semaine 16 – 2017”

  1. Bonsoir.
    Je voudrais savoir comment fertiliser les pommes de terre à la
    plantation et pendant la culture. Merci pour vos précieux conseils et
    Bravo pour votre site.
    Olivier2.

    1. Bonjour Olivier,
      Le terrain peut être préparé avec du compost végétal, du compost de fumier ou du fumier en granulé, du guano de poisson (riche en phosphore, en vitamines et oligo-éléments), du Patenkali ou sulfate de potasse, de la corne broyée torréfiée ou du sang séché (riches en azote). Si le terrain est préparé en automne, une bonne couche de fumier frais est une bonne entrée en matière. En cours de culture, vous pouvez faire des apports de purin de consoude et de purin d’orties dilués à 10% dans l’eau d’arrosage, à partir du 45 ème jour de culture.
      Bon jardinage.

  2. bonjour André
    est -ce que la vase récupérée du nettoyage des filtres du bassin peut etre utile au potager ou au compost?
    je n’ai trouvé aucun article sur ce sujet.
    bon week end

    1. Bonjour Alain,
      La vase de ton bassin provient de la décomposition anaérobie de végétaux, insectes et autres matières naturelles. A ce titre, il s’agit d’un compost très riche, qui peut être utilisé partout au jardin, comme en additif au compost. Il est également possible de la sécher pour la stocker et l’utiliser ultérieurement. Il convient toutefois d’éviter de l’utiliser pour le rempotage des plantes d’intérieur en raison de son odeur un peu forte.

  3. super calendrier lunaire, tous les conseils sont bons a prendre, surtout quand on jardine avec la lune. Très bien expliqué, mais je me trouve à 800 m. d’ altitude au pied du Jura, pas facile de coordonner avec le jardinage de la plaine si vous avez des tuyaux je suis preneur merci.

    1. Bonjour Luzhanov,
      le climat de moyenne montagne dans le Jura a environ 3 semaine de retard sur la moyenne nationale. Généralement dans le calendrier, je précise ce qu’il faut faire en fonction des climats particuliers, méditerranéens, de montagne ou des climats rudes comme le Canada et l’Europe centrale. L’avantage de votre climat est d’avoir des étés plus chauds qui favorisent une fructification rapide et des floraisons très abondantes sur une courte période. A chaque climat ses inconvénients, mais grâce aux abris et tunnels, on gagne beaucoup de temps de culture. Bonne saison au jardin, et revenez en cas de problème particulier, j’essaierai de vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*