Calendrier lunaire semaine 25 – 2017

Calendrier lunaire biodynamique:

Chaque jour sur  YouTube  une nouvelle vidéo qui explique un geste technique.

Les heures indiquées sont valables pour la France en heure d’été. Les autres méridiens doivent appliquer le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune montante jusqu’au 24/06 à 14h00, période favorable aux semis et aux récoltes des parties aériennes des plantes.

Lundi 19/06/2017: feuille objectif 2 min.

                                Semez les laitues à couper et les variétés de laitues d’été comme “Grosse blonde paresseuse” et “Rougette de Montpellier”. Si la place n’est pas encore disponible au jardin, faites un semis graine à graine en micro-mottes avant de repiquer en place définitive début juillet.

                                Semez les légumes cultivés pour leurs feuilles: les choux verts, les choux rouges, les choux de Bruxelles, les blettes carde, les poirées vertes, la tétragone (épinard d’été),  l’épinard-fraise, la ficoïde glaciale (Mesembryanthemum crystallinum), leChénopode “Bon Henri”.

La graine d’épinard-fraise et de ficoïde est très fine, il est préférable de semer en godet ou en terrine. Ne la couvrez que d’un ou deux millimètres de terreau très fin et arrosez par immersion des godets. Vous repiquerez en place à trente centimètres d’espacement, dans une terre légère ou sableuse.

Le croquant de la ficoïde et sa saveur iodée seront préservés en la consommant crue. La base de la fleur (qui n’apparaît pas si l’ensoleillement n’est pas suffisant), puis du fruit, porte des vésicules pleines d’eau. Cette plante charnue, au port souple un peu retombant, de 30 à 40 cm de haut, peut être cultivée en pot sur un balcon ou une terrasse, ou encore intégrée dans un massif de fleurs qui mettront en valeur son feuillage givré. Supportant le sec, il faudra toutefois lui apporter de l’eau pour qu’elle ne soit pas fibreuse. La récolte des tiges pourra s’effectuer de juillet à octobre.

                                Semez les cardons. Ce légume de la famille des artichauts est cultivé pour ses cardes que l’on fait blanchir par étiolement avant la récolte. Semez en poquets de 3 graines espacés d’un mètre sur le rang et 70 cm entre les rangs, puis éclaircissez pour ne garder que le plant le plus fort. Le sol doit être largement enrichi en azote pour ce légume gourmand. Vous apporterez donc, au moment du semis, un à deux kilos de compost de fumier, 100 g de Patenkali, 30 g de corne broyée et 100 g de guano de poisson. En cours de culture, des apports de sang séché, de purin d’orties et de consoude dilués à 20% permettront un développement optimum.

                                Semez la Stevia rebaudiana. Cette plante utilisée comme produit sucrant à besoin de 16 heures de lumière pendant 2 à 3 semaines à 20 °C pour germer correctement. Remplissez une terrine d’un terreau  spécial semis, puis disposez les graines directement à la surface. Afin d’améliorer le contact avec le terreau, tassez légèrement à l’aide d’une planchette. Humidifiez à l’aide d’un pulvérisateur, puis couvrez la terrine d’une vitre ou d’un plastique transparent pour que le semis soit humide en permanence.

                                Semez les gazons sur un sol propre, préparé, enrichi, aéré et bien désherbé. Arrosez quelques minutes en pluie fine matin et soir pendant 4 jours, puis espacez progressivement les apports d’eau. Pour avoir un effet immédiat, vous opterez pour l’installation de gazon de plaquage.

                                Récoltez les légumesfeuille”: blettes carde, poirée, arroche, moutarde de Chine, salades, pourpier, choux, céleris branche, fenouil, roquette. Binez ces cultures pour maintenir le sol propre et aéré, puis paillez pour limiter l’évaporation et le tassement du sol.

                                Récoltez le persil et le basilic.

Mardi 20, mercredi 21/06/2017 jusqu’à 15h00: fruit objectif 2 min.

Mercredi est le jour le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord: c’est le solstice d’été. En France, ce jour est fêté en musique.

                                Récoltez les petits fruits qui arrivent à maturité: fraises, cassis, groseilles et framboises. Si nécessaire, renforcez le paillage avec des fougères ou du bois raméal fragmenté pour maintenir une bonne humidité, limiter le développement des adventices, maintenir un sol aéré et protéger les fruits des souillures. Pour éviter les attaques de pourriture grise (botrytis cinerea), vous pulvériserez de préférence le soir, un purin de prêle dilué à 10% dans de l’eau à température ambiante.

                                Au verger, récoltez les cerises, les figues, les pêches et les abricots précoces qui arrivent à maturité. Traitez vos fruits préventivement contre les maladies cryptogamiques en pulvérisant du purin de prêle, et contre les insectes nuisibles avec un purin adapté (orties, absinthe, sureau, tanaisie, rhubarbe, etc…).

                                Récoltez les pois gourmands, les pois à écosser et les fèves. Transformez vos excédents pour une conservation de longue durée. Blanchissez les pois gourmands dans un bouillon aromatique avant de les congeler. Les pois à écosser et les fèves peuvent être congelés crus, ils seront utilisés sans décongélation préalable.

                                Sous serre et dans les régions privilégiées, récoltez les “légumes fruit”: courgettes, les haricots, les melons, les tomates, les concombres et les cornichons.

                                Récoltez les fleurs de courgette et les courgettes fleur à farcir, ou pour confectionner des beignets.

                                Ébourgeonnez les plants de tomates pour ne conserver que la tige principale ou deux tiges jumelles. Les variétés anciennes à port déterminé et les tomates cerise ne se taillent pas. Les autres seront étêtées au-dessus du troisième bouquet de fleurs. Apportez régulièrement en arrosage des purins d’orties et de consoude pour favoriser la fructification.

                                Enfouissez des orties hachées au pied de vos tomates pour les protéger des attaques de mildiou. Arrosez-les avec du purin de consoude dilué à 10 % pour favoriser leur fructification. Les arrosages sont effectués le matin pour limiter le développement des maladies. Pulvérisez une bouillie cuprique contre les maladies cryptogamiques, à renouveler après 40 millimètres de précipitations.Les adeptes des micro-

                                Renouvelez vos semis de haricots. Les graines doivent être disposées en ligne, espacées de 5 cm, dans un sillon de 5 cm de profondeur, ou en poquets de cinq graines espacés de 40 cm sur le rang. Le trempage des graines pendant quelques heures avant le semis favorise une levée rapide. Choisissez vos variétés en fonction de l’utilisation que vous en ferez: frais, conserve, congélation, secs, et de la place disponible au jardin: nains, à ramer. Couvrez à peine la graine d’un centimètre de terre fine, puis lorsque les plants seront bien sortis, vous buterez la terre à deux reprises, pour éliminer les adventices, favoriser l’enracinement et la tenue au vent. Les variétés à ramer pourront être conduites sur une pergola ou un grillage.

                                Semez les lentilles, légume emblématique du Puy en Velay et de Haute Garonne, vous aurez le choix entre plusieurs variétés: vertes, blondes, noires, etc… Culture en lignes espacées de 15-20 cm, à 2-3 cm de profondeur, 350 grains au m², soit environ 1 g/m². vous pouvez l’associer avec un semis de seigle qui soutiendra leurs tiges volubiles.

                                Semez le maïs doux, ses épis riches en glucides, vitamines et minéraux accompagneront aussi bien vos salades que vos grillades. Excellent brise vent de croissance rapide au potager, il sert aussi bien de haie décorative ou de toile de fond dans un massif. Il appréciera un sol profond, riche et humide, à exposition ensoleillée.

                                Semez des courgettes, des courges d’été, des pâtissons,  des potimarons, des courges à confiture, des courges d’hiver et des potirons.

                                Pincez les courges coureuses, les potirons, les concombres et les cornichons. Cette taille renouvelée deux fois permet la formation de 4 charpentières, ce qui évite d’avoir des ramifications trop longues, les fruits étant ainsi mieux nourris et formés plus rapidement.

                                Si vous voulez produire vos plants de pommes de terre pour l’an prochain, c’est en jour “fruit” qu’il faut les planter. La récolte devra se faire comme pour les pommes de terre primeur, avant maturité complète.

Mercredi 21 après 15h00, jeudi 22/06/2017: racine objectif 2 min.

                                Le soleil et la lune étant devant la constellation du taureau, c’est la meilleur période pour semer les carottes “de conservation” qui pousseront rapidement, sans collet vert et ne seront pas fourchues.

La carotte apprécie les arrosages copieux. Choisissez des sols légers, frais et meubles ou souples largement pourvus en potasse (Patenkali ou sulfate de potasse). Vous pourrez en cours de culture par des arrosages avec du purin de consoude dilué à 10 %. La variété “Colmar à coeur rouge” est parfaitement adaptée aux sols lourds. Les types “Berlicum, de Flakkee, et Colmar” ont une bonne tolérance à la chaleur.

Osez la différence avec les variétés “Gniff” (rouge), “Yellow stone” (jaune) ou “Longue jaune du Doubs”.

Quelques graines de radis semées dans les lignes de carottes chassent l’araignée rouge, et quelques graines d’oignons, de fenouil et de céleris repoussent la mouche de la carotte. Il faudra 135 à 180 jours de culture, soit 12 à 18 semaines pour que votre semis soit à maturité.

                                Semez en pleine terre les radis de tous les mois, les radis d’été, les betteraves, les navets, les scorsonères, les salsifis, les panais, les oignons, les rutabagas, les chicorées à forcer.

Les chicorées à forcer doivent développer une racine forte pendant l’été pour pouvoir donner des chicons de qualité au cours de l’hiver. Elles sont donc cultivées d’abord en jour “racine”, puis en jour “feuille” au cours de la période de forçage.


                                Éclaircissez et binez dès que possible vos semis de betteraves, panais, carottes, navets et radis d’été pour ne garder progressivement qu’un seul plant tous les 12/15 cm. Ne jetez rien, les jeunes pousses feront merveille dans vos salades de printemps et vos plats cuisinés.

                                Buttez vos plants de pommes de terre le plus haut possible pour augmenter la production de tubercules. Arrosez dès la formation des fleurs pour favoriser la tubérisation. Surveillez les attaques de doryphores qui pondent au revers des feuilles, si nécessaire, pulvérisez une macération ou un purin d’orties, ou un insecticide biologique à base de bacillus thuringiensis (Bactospéine).

                                Fauchez les engrais verts avant la formation des graines. Laissez-les sécher sur place quelques heures, puis incorporez-les au sol par un griffage superficiel. Si la culture doit rester en place, ratissez la végétation, puis compostez-la ou faites-en du bokashi. En jour “racine” et lune descendante, les micro-organismes sont beaucoup plus actifs dans le sol. Si vous pouvez attendre le 30/06, ce ne sera que mieux.

                                Binez et désherbez vos jeunes plantations d’asperges. Si nécessaire, apportez un engrais de fond et arrosez régulièrement pour qu’elles s’installent correctement. Ce n’est qu’à partir de la troisième année de culture que vous pourrez commencer la récolte pour ne pas épuiser les griffes prématurément.

                                Traitez les lauriers cerise (Prunus laurocerasus) pour les protéger de l’oïdium perforant qui crible et tord le feuillage après avoir installé son feutrage blanc. Préventivement, ce sera une pulvérisation de purin de prêle, mais en curatif il faudra avoir recours à un fongicide chimique. Évitez les apports excessifs d’azote qui fragilisent ces végétaux déjà fortement sollicités par le mode de culture et le peu d’espace qui leur est attribué. La croissance de printemps étant achevée, tout apport d’engrais serait effectué en pure perte.

                                Récoltez pour vos besoins hebdomadaires, l’ail frais, les pommes de terre nouvelles, les poireaux, les oignons blancs, les radis de tous les mois, les betteraves, les carottes demi-courtes et courtes “Marché de Paris”, “Grelot” ou “de Guérande”, les navets de printemps.

Vendredi 23/06/2017: objectif 2 min.

Périgée lunaire, évitez de jardiner pendant cette période.

Profitez de l’été…. en bord de mer, allez à la pêche à pied.

Samedi 24/06/2017 jusqu’à 15h00: fruit objectif 2 min.

Reprenez les mêmes travaux que mardi.

Le matin de ce jour, nos ancêtres récoltaient les herbes sacrées de la Saint-Jean réputées plus efficacesarmoise, joubarbe, lierre terrestre, marguerite, achillée millefeuille, millepertuis et sauge. Vous pourrez y ajouter toutes les herbes aromatiques et médicinales en cours de floraison. Faites sécher votre récolte à l’ombre dans un local ventilé.

Lune descendante jusqu’au 8/07 à 12h00, période favorable aux plantations, à la taille des végétaux, à la récolte des légumes “racine”, à l’abattage des bois d’oeuvre et de chauffage.

Samedi 24 après 15h00, dimanche 25/06/2017: fleur objectif 2 min.

                                Récoltez les plantes aromatiques et médicinales à faire sécher pour une utilisation ultérieure. Récoltez les fleurs de tilleul, de camomille, de bourrache et de valériane que vous ferez sécher à l’ombre sur un papier journal.

                                Récoltez la lavande dès le début de la floraison.

                                Récoltez les fleurs comestibles qui agrémenteront vos plats de la semaine, ainsi que celles d’acacia et de sureau pour vos préparations culinaires ou pour les sécher en prévision de l’hiver. Les pétales de roses et de de bleuets peuvent aussi être mis à sécher.

                                Récoltez la salicorne sauvage qui pousse sur les dunes en bord de mer et les algues comestibles. Les coefficients de marée étant importants, vous aurez plus de facilité pour vos récoltes.

                                Récoltez les artichauts, les asperges, les chou-fleurs, les brocoli et les choux Romanesco dès qu’ils sont prêts à être consommés. N’attendez pas que leur fleur s’épanouisse, sauf si vous souhaitez en récolter de la graine.

                                Les plantations de safran de plus de 3 ans doivent être arrachées dès que le feuillage à disparu. Après avoir trié les bulbes par calibre, vous pourrez les replanter sur un nouvel emplacement après avoir enrichi le sol. Seuls les bulbes de plus de 7 cm de circonférences sont aptes à fleurir la première année.

                                Au potager, repiquez des chou-fleurs, des brocolis et des choux Romanesco pour l’été. Il faut les enterrer profondément dans un sol largement enrichi en compost de fumier et leur apporter beaucoup d’humidité.

                                Fauchez le foin que vous destinez à l’alimentation animale. Aérez le sur le pré, deux fois par jour à la fourche pendant deux jours, puis vous formerez des gerbes ou des balles que vous lierez avant de les stocker en meule ou au fenil.

                                Fauchez les prairies fleuries dès que les plantes ont formé leurs graines.

                                Plantez les glaïeuls et tous les bulbes ou rhizomes à floraison estivale. N’oubliez pas d’enrichir le sol avec du guano de poisson (phosphore) et du Patenkali (sulfate de potasse), ou utilisez un engrais floraison de type N-P-K = 4-8-12. Vous trouverez ces indications sur les emballages des produits commerciaux.

                                Plantez les plantes vivaces vendues en godet ou en conteneur. N’oubliez pas de faire tremper la motte dans un seau avant la plantation, ni l’arrosage après plantation. Attention aux achats d’impulsion, réfléchissez bien aux conditions que vous pourrez offrir à vos plantes.

                                Éclaircissez et repiquez vos semis de fleurs annuelles, bisannuelles et plantes vivaces.

                                Repiquez en place dans vos massifs, potées et jardinières les plantes annuelles encore en godet et les plantes molles (géranium/pelargonium, bégonia) qui ont passé l’hiver au chaud. Attention à la taille de chacune et aux associations de coloris. Si vous cherchez la facilité, additionnez le terreau d’un engrais granulé longue durée. Les différentes formulations ont de deux mois à six mois d’action.

                                Installez dans votre bassin de jardin les plantes tropicales flottantes. Les plantes immergées sont également très importantes pour l’oxygénation de l’eau et l’ombrage du bassin. Les plantes de berge épurent le substrat et donnent un aspect plus naturel aux biotopes artificiels, ils structurent l’espace visuel grâce à leurs différents feuillages et leur floraison, ils servent de perchoir aux insectes des milieux humides.

Si l’eau est un peu trouble, faites un remplacement partiel, puis saupoudrez une poignée de lithothamne en surface.

                                Récoltez les plantes destinées à vos préparations naturelles. Faites en ample provision et faites sécher ce que vous destinez à une utilisation ultérieure. C’est au moment de la floraison que les plantes donnent le meilleur d’elles-mêmes. Les orties doivent être utilisées avant la formation des graines.

                                Rempotez les plantes d’intérieur qui ont fini de fleurir. Enlevez le plus possible de terreau, démêlez et retaillez les racines d’un tiers, rempotez avec un terreau neuf ou recyclez l’ancien en le mélangeant avec du compost et des engrais à décomposition lente ou des granulés d’engrais longue durée. Dès que la température nocturne dépassera 15°C, vous aurez la possibilité de les sortir au jardin à l’ombre et à l’abri des vents violents.

                                Activez et prolongez les floraisons en éliminant régulièrement les fleurs fanées pour éviter la formation de graines. Pour obtenir des plantes trapues et denses, pincez l’extrémité des tiges pour les obliger à se diviser.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos et des commentaires. Vous aimez les vidéos, alors abonnez-vous à notre chaîne  YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


2 réponses sur “Calendrier lunaire semaine 25 – 2017”

  1. Bonjour André,
    C’est une belle idée de proposer des vidéos, merci de ce travail supplémentaire que tu t’imposes.
    J’ai juste un problème, je n’ai jamais appris l’anglais et je suis incapable de me débrouiller avec ce qu’on me demande de remplir. J’y suis allée « au petit bonheur » et manifestement il n’était pas là 🙁 S’il t’est possible de faire en français… j’aurais accès. Belle journée à toi,
    Océane

    1. Bonjour Océane, désolé, je ne sais pas de quoi tu parles car je n’ai jamais eu à m’inscrire ni à remplir quoi que ce soit sur ce site. Je me penche sur le problème, que je vais m’empresser de jeter dans les dossiers urgents de mon technicien de fils… Si tu peux me préciser la page qui te pose problème, je te ferai réponse très vite. Bon jardinage à Nantes. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*