Ma semaine au jardin / 49 – 2017

Crédit photo Annabel Sykes

Jardinage biodynamique:

Les heures indiquées sont valables pour la France en heure d’hiver. Les autres méridiens doivent appliquer le décalage horaire. Pour les pays de l’hémisphère sud vous devez inverser les périodes de lune descendante et montante.

Lune montante jusqu’au 5/12 à 13h00, période favorable aux semis et aux récoltes des parties aériennes des plantes.

Lundi 4/12 :

Périgée lunaire, pas de jardinage.

Hivernez les installations d’arrosage et les bassins de jardin. Pour éviter la prise en glace des eaux, vous pouvez laisser tourner une pompe à air ou de filtration. Vous pouvez mettre en place des flotteurs qui maintiendront une partie de la surface libre de glace. Un fagot de branches permettra au poissons et batraciens d’avoir suffisamment d’oxygène.

Hivernez la piscine.

Protégez vos plantes frileuses. Paillez le pied des plantes vivaces et couvrez les plus sensibles d’un voile d’hivernage. Un gel intense peut faire éclater l’écorce des arbres. Couvrez le sol du potager de fumier frais, de feuilles, de paille ou de carton.

Nourrissez les oiseaux sauvages. Ils apprécient tout particulièrement les graines oléagineuses du tournesol.

Mettez en place les nichoirs, nettoyez ceux qui sont installés depuis l’an dernier.

Pensez à entretenir l’humidité atmosphérique autour de vos plantes d’intérieur, surtout si vous avez un chauffage électrique. Placez-les sur une coupelle contenant des graviers, de la pouzzolane ou des billes d’argile et un peu d’eau, mettez en place des évaporateurs sur les radiateurs. Brumisez régulièrement le feuillage, ou faites prendre aux plantes vertes une douche à 20 °C. Les adeptes des micro-organismes efficaces pourront effectuer une pulvérisation hebdomadaire d’EMa dilué à 0.5 % pour limiter les attaques de maladies et parasites. Les cactées et plantes succulentes ont besoin d’une période de repos bien marquée, avec des arrosages très réduits et des températures comprises entre 5 et 15 °C.

Faites l’inventaire de vos graines de semence et faites des tests de germination.

Faites l’entretien de votre matériel de jardinage. Affûtez les lames de bêche et serfouette. Affûtez les sécateurs, les scies et les chaînes de tronçonneuse. Graissez et remisez les outils. Remplacez les manches cassés.

Réalisez votre plan de jardin, préparez votre plan de cultures potagères, imaginez vos massifs pour l’an prochain.

Mardi 5/12 jusqu’à 13h00: fleur

                                Récoltez les artichauts dès qu’ils sont bien formés. N’attendez pas que les bractées s’épanouissent et consommez-les rapidement pour qu’ils restent tendres et croquants.

                                Récoltez les chou-fleurs, les choux brocoli et les choux Romanesco qui arrivent à maturité.

                                Récoltez les plantes sauvages et adventices comestibles: la pimprenelle (Sanguisorba minor), la cressonnette (Cardamine hirsuta) et les nombrils de Vénus (Umbilicus rupestris).

                                Récoltez les fleurs comestibles: sauge ananas, pois, pensées, pâquerettes…

                                Regarnissez votre germoir. Multipliez les variétés, inventez de nouveaux mélanges aromatiques. Après 4 à 6 jours de culture, vous pourrez mettre votre récolte sous vide pour la conserver plus de 8 jours au réfrigérateur.

                                Mettez en culture les bulbes que vous avez mis en forçage au frais il y a 3 semaines. Placez-les au chaud et à l’obscurité, maintenez le substrat à peine humide. Lorsque les feuilles seront bien sorties, placez alors vos potées en pleine lumière et entretenez l’humidité très régulièrement en ajoutant un engrais “floraison”.

                                Bouturez les arbustes, les arbres d’ornement et les plantes grimpantes. Prélevez des tronçons de branches de moins d’un an, bien aoûtées, de 10 à 20 cm de longueur. Éliminez les feuilles de la base, saupoudrez de poudre d’hormones, puis plantez en terrine ou en pépinière dans un substrat léger, couvrez pour entretenir une atmosphère humide sans excès, arrosez régulièrement.

                                Bouturez les conifères et les plantes à feuillage persistant. Prélevez des tronçons de branches de moins d’un an, bien aoûtées, de 10 à 20 cm de longueur. Éliminez les feuilles sur 2/3 de la hauteur, saupoudrez la tige de poudre d’hormones, puis plantez en terrine ou en pépinière dans un substrat léger (1/3 sable + 2/3 terreau), couvrez pour entretenir une atmosphère humide sans excès. Placez les terrines sous châssis, arrosez régulièrement.


Lune descendante jusqu’au 19/12 à 10h00, période favorable aux plantations, à la taille des végétaux, à la récolte des légumes “racine”, à l’abattage des bois d’oeuvre et de chauffage.


Mardi 5 après 13h00, mercredi 6/12 jusqu’à 18h00: fleur

                               Buttez la terre au pied de vos plants d’artichaut et paillez-les généreusement pour protéger la souche du gel.

                                Plantez les arbres d’ornement et les arbustes à fleur et les plantes grimpantes. S’ils sont en conteneur, il faudra tremper la motte dans un seau d’eau pendant quelques minutes, afin de la réhydrater en profondeur. La masse racinaire devra ensuite être étalée pour que les végétaux puissent s’installer correctement.

Les végétaux vendus en racines nues doivent être préparés minutieusement. Retaillez proprement l’extrémité des racines et enlevez celles qui sont cassées. Sélectionnez les 3 branches les mieux disposées et éliminez toutes les autres. Retaillez-les ensuite des 2/3, en conservant à l’extrémité, un œil dirigé vers l’extérieur. Pralinez la motte avec un mélange boueux de fumier et d’argile auquel vous pouvez ajouter du charbon de bois pilé et de la poudre de roche.

Les adeptes des micro-organismes efficaces ajouteront 2% d’EMa (2 ml/litre d’eau) à l’eau de trempage et d’arrosage. Il ajouteront également 2 cuiller à soupe d’EM + PR pour 10 litres de terre de rebouchage.

Prévoyez des engrais de fond, des tuteurs solides et des colliers qui ne blesseront pas les écorces. Les colliers ne doivent jamais être serrés sur les troncs, pour que les végétaux puissent prendre leur place.

Arrosez abondamment après la plantation et une fois par semaine pendant toute la première année.

                               Plantez les rosiers. Creusez un trou de 30 cm en tous sens et placez-y des engrais à décomposition lente, corne broyée (30/50 g), compost de fumier(300/500 g), Patenkali ou sulfate de potasse (100 g). Préparez vos rosiers: taillez les racines endommagées, défaites la motte de ceux qui sont vendus en conteneur; sélectionnez 3 branches charpentières que vous réduisez si nécessaire à 20 cm de longueur. Faites tremper les mottes dans un seau d’eau, pralinez les racines nues.

Positionnez votre rosier de telle sorte que le bourrelet de greffe soit largement au-dessus du sol. Rebouchez avec de la terre fine que vous ferez bien pénétrer entre les racines largement étalées dans le trou. En sol calcaire ou argileux, il est préférable de reboucher le trou de plantation avec du terreau. Tassez modérément puis arrosez abondamment dans la cuvette que vous aurez formée. La taille de floraison se fera en février/mars.

                                Plantez les bulbes à floraison printanière. Ils apprécient tous une terre acide riche en matière organique et supportent l’ombre des grands arbres. Apportez-leur du terreau et des engrais à décomposition lente.

Les variétés dites botaniques sont des bulbes qui n’ont pas été génétiquement modifiés. Ils se conduisent comme des plantes sauvages qui croissent et se multiplient d’année en année, au contraire des autres qui s’affaiblissent et finissent par disparaître.

                                Plantez en pot les bulbes d’Amaryllis qui fleuriront votre intérieur et permettront d’initier les enfants à la culture. Plus le bulbe est gros, plus il y aura de fleurs. Le pot doit être à peine plus grand que le diamètre du bulbe qui ne doit être enterré que de moitié. Placez une couche drainante en fond de pot (tessons de poterie, billes d’argile, gravier,..), puis une couche de terreau enrichi de compost. Humidifiez à peine le substrat que vous aurez tassé délicatement autour des racines.

Le pot doit rester au chaud et à l’obscurité jusqu’à ce que le feuillage mesure 5 cm de haut. Vous pourrez ensuite placer votre plante en pleine lumière et commencer des arrosages modérés tant que le bulbe n’aura pas achevé sa floraison. Il faudra ensuite le nourrir d’abondance avec des engrais liquides type “géranium”, pour qu’il reconstitue ses réserves souterraines. Le sevrage se fait en juin. Le feuillage sèche, le bulbe entre en repos jusqu’en automne.


                                Plantez les plantes bisannuelles sur les emplacements laissés libres par l’arrachage des bulbes d’été plantes molles et fleurs  annuelles. Certaines comme les pensées sont déjà en fleur, mais la plupart ne fleuriront qu’au début du printemps. Vous pouvez les associer aux bulbes à floraison printanière.

                                Les jours “fleur” sont particulièrement favorables à l’abattage des sapins de Noël. Toutefois, abattus en lune montante, leur conservation sera accrue. La prochaine date optimale sera le 23/12.

                                Récoltez le laurier sauce et les plantes aromatiques et médicinales à faire sécher.

Mercredi 6/12 de 18h00 à 21h00: feuille

Pas de jardinage après 21h00.

                                Plantez en cave les chicorées à forcer arrachées il y a quelques temps. La rapidité de leur croissance dépendra de la température du local. Les variétés sans terre de couverture sont juste recouvertes d’un plastique noir pour obtenir des chicons exempts d’amertume. Une caisse à poisson en polystyrène de récupération est parfaite pour le forçage en cave.

Déposez une couche de terreau ou de tourbe gorgée d’eau dans le fond du conteneur. Serrez les racines les unes contre les autres et bourrez les interstices de tourbe humide, puis couvrez d’un plastique noir. Placées en cave tempérée entre 16 et 18°C formeront leurs chicons en 3 semaines. Échelonnez les plantations pour l’adapter à votre consommation. Pour produire 1 kg de chicon il vous faut 6 à 9 racines.

                                Plantez les choux de printemps Cabus cœur de bœuf. Utilisez l’emplacement des haricots que vous avez arrachés et enfouis sur place, ils restitueront de l’azote à votre terrain. Espacez de 40 cm en tous sens. Enfoncez profondément les plants, jusqu’à la première feuille, puis arrosez pour faire adhérer la terre aux racines.

                                Liez les céleris branche et les cardons pour les pailler à l’aide de papier kraft ou de plastique noir. Il faudra 30 jours pour que l’étiolement fasse blanchir les tiges qui perdront ainsi leur amertume. Vous pourrez les récolter au cours de la prochaine lune montante.

                                Plantez les arbustes de haie. En montagne et régions froides, attendez le mois de mars pour installer les espèces persistantes. Choisissez une espèce adaptée à la hauteur adulte de la haie pour ne pas avoir trop d’entretien. Généralement les végétaux à feuilles caduques sont plus résistants aux maladies et à la sécheresse. Ils remplissent leur rôle de brise-vue pendant la bonne saison, tout en servant de brise-vent durant l’hiver, sans provoquer de courants d’air.

                                Plantez les arbres et arbustes à écorce décorative.

                                Récoltez pour vos besoins hebdomadaires la mâche, le cresson alénois, les laitues d’automne et d’hiver, les salades à couper, les chicorées scarole et frisées, les chicorées à forcer, la roquette, les blettes carde, les poirées, les red-chard, les épinards, les céleris branche, les cardons, le fenouil et tous les légumesfeuille”.

Jeudi 7, vendredi 8/12 jusqu’à 9h00:

Nœud planétaire ascendant avec Mercure et nœud lunaire ascendant, pas de jardinage pendant cette période.

Vendredi 8 après 9h00, samedi 9/12: fruit

                                Plantez des fraisiers, ceux que vous avez multipliés pendant l’été et ceux que vous choisirez en pépinière ou jardinerie. Choisissez des variétés complémentaires pour pouvoir en manger longtemps. Les variétés non-remontantes ont une production groupée sur une courte période, les remontantes donnent des fruits plus longtemps en 2 fois séparées par une période de repos. Contrôlez les dates de production de chaque variété pour programmer vos récoltes.

                                Plantez les framboisiers. Comme pour les fraisiers, il existe des variétés non-remontantes et des remontantes. 2 ou 3 variétés complémentaires vous permettront d’en récolter de juin à octobre. Les framboisiers apprécient les sols frais et humifères, comme sur les lisières de forêt. L’ombre ne leur fait pas peur, mais un emplacement ensoleillé permettra d’obtenir des récoltes plus précoces et plus abondantes, pour peu que vous leur apportiez assez d’humidité.

                                Plantez les Actinidia. Ces lianes fruitières nécessitent beaucoup d’espace car elles sont très vigoureuses. Par ailleurs il faut au moins 1 plant mâle pour polliniser jusqu’à 7 plants femelles. Attention! même les variétés autofertiles ne portent pas des fleurs mâles et femelles sur le même plant car elles ne sont pas autogames. Un palissage très solide devra être mis en place pour soutenir la végétation luxuriante et volubile.

                                Plantez les arbres fruitiers, la vigne, les arbustes à petits fruits et lianes fruitières. Vos trous de plantation doivent être profonds, si possible creusés à l’avance, pour que les végétaux s’installent facilement dans un sol meuble et bien aéré propice à la vie microbienne. Les adeptes des micro-organismes efficaces ajouteront 2% d’EMa (2 ml/litre d’eau) à l’eau de trempage et d’arrosage. Il ajouteront également 2 cuiller à soupe d’EM + PR pour 10 litres de terre de rebouchage.

N’oubliez pas d’apporter des engrais longue durée comme la corne broyée, la potasse et le fumier. Trempez bien les mottes avant plantation, pralinez les végétaux vendus en racines nues, puis arrosez après plantation. Il vous faudra également des tuteurs assez solides pour résister trois ans et des colliers de qualité pour ne pas blesser les écorces. Attention, ces colliers ne doivent pas être serrés pour ne pas étrangler les troncs et que les arbres puissent suivre le tassement du sol.

Nota bene: La plupart des fruitiers, pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, cassissiers, goji, Actinidias même autofertiles ont besoin d’une variété complémentaire ou d’un deuxième arbre à proximité pour être pollinisés car ils ne sont pas autogames ou très peu autofertiles. Renseignez vous auprès de professionnels compétents ou laissez un message en commentaire de bas de page.

Si vous choisissez de planter un scion, il faudra 2 ans de formation, puis 2 ans de culture supplémentaires avant de commencer à récolter des fruits. Un arbre demi-tige ou tige déjà formé donnera ses premiers fruits un an ou deux après la plantation. Comme pour les arbres d’ornement, il leur faut une taille de formation dès la plantation, et un arrosage abondant pour que la terre colle bien aux racines, puis chaque semaine pendant la première année.

                                Taillez les lianes de vos ronces fruitières (mûres), dès la fin de la production. Coupez à ras de terre les lianes ayant fructifié cette année, puis palissez les pousses de l’année en place définitive. Appliquez ensuite un traitement à la bouillie cuprique pour détruire les germes de maladies . Vous pouvez remplacer le cuivre, qui a une action néfaste sur la faune du sol, par un purin de sauge constitué avec 100 grammes de plante fraîche par litre d’eau, puis dilué à 10 % dans de l’eau, à pulvériser sur les végétaux à protéger.

                                Taillez les framboisiers non-remontants. Coupez toutes les tiges à ras de terre. Apportez du compost, du fumier pailleux et des engrais à décomposition lente, puis paillez généreusement. Si vous pratiquez de même sur des variétés remontantes, vous n’aurez qu’une seule récolte au-lieu de 2. Ces dernières doivent être nettoyées pour éliminer les tiges mortes, puis les autres tiges, ayant fructifié en automne, sont réduites de moitié.

                                Commencez, hors période de gel intense la taille des fruitiers, de la vigne et des Actinidias. Les déchets sont ensuite broyés et déposés sur les massifs et au potager, en couche de 3 à 5 cm d’épaisseur.

                                Récoltez les fruits de l’amélanchier, du néflier, du Diospiros kaki et de l’arbousier dès qu’ils sont à maturité. Les nèfles et les kaki doivent être blets pour perdre leur amertume.

                                Récoltez les cynorhodons et préparez gelées et confitures.

                                Les adeptes du bokashi possédant des animaux de basse-cour peuvent élaborer un fourrage bokashi au sapin. Il a un effet purifiant et stimulant. Les ramules feuillées de sapin ou d’épicéa doivent être passées au broyeur. Pulvérisez de l’EMa dilué à 2% sur 3 litres de ramée de sapin, 1/2 litre de son, 1/2 litre de tourteau de céréales, 1 litre d’épluchures et déchets de fruits et 5 litres de paille hachée. Brassez le tout, mettez en seau et obturez hermétiquement. Le fourrage sera utilisable après 15 jours de maturation.

Dimanche 10/12 jusqu’à 15h00: feuille

Reprenez les mêmes travaux que Mercredi après 18h00.

Dimanche 10/12 de 15h00 à 19h00: fruit

Reprenez les mêmes travaux que vendredi et samedi.

Dimanche 10/12 après 19h00: racine

                                Plantez les échalotes grise et la ciboule.


Retrouvez les 5 semaines suivantes à imprimer, sous l’onglet calendrier lunaire.


Pour plus d’explications, cliquez sur les mots en surbrillance dans le texte. Si vous éprouvez le besoin d’articles particuliers dans les pages de Jardin magique ou de conseils personnalisés, n’hésitez pas à en faire la demande en commentaire de bas de page ou sur notre page facebook , un espace plus convivial et moins formel où chacun peut intervenir à sa guise, partager des photos, des commentaires et visionner des albums. Vous aimez les vidéos alors abonnez-vous à notre chaîne  YouTube 1.

Si vous avez l’âme d’un rédacteur, d’un photographe, d’un poète, nous vous invitons à soumettre vos articles et créations à jardin-magique@live.fr


2 réponses sur “Ma semaine au jardin / 49 – 2017”

  1. Dimanche 10 jusqu’à 15h : tu écris de faire le même que jeudi après 18h !!! et Jeudi c’est  » pas de jardinage  » !!!…
    Je pense à une confusion avec Mercredi ….. ???
    Car Dimanche est un  » Jour feuilles  » que j’ai choisi pour refaire une série de racines d’endives à forcer …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*