La lune et moi

Attention, ceci n’est pas un article scientifique, mais de vulgarisation pour vous aider à comprendre comment fonctionne le calendrier lunaire, et à vous éviter des confusions qui ont une grande influence sur le jardinage.

La lune et moi

                       Elle se fait discrète le jour sous la pluie d’or de l’astre solaire, et pourtant c’est elle la plus importante pour notre jardin, car elle danse avec les plantes, sait se faire secrète ou insistante, parfois caressante ou brûlante quand elle est rousse. Mais quand on la connait elle est prévisible, alors apprenons les mots et sachons l’observer.

pleine lune

 

                 Le cycle solaire s’étend sur une année calendaire, avec le solstice d’été le 21 Juin, point le plus haut par rapport à l’horizon, et le solstice d’hiver le 21 décembre, point le plus bas. Au solstice d’hiver la nuit dure 15 heures 50 minutes, alors que le soleil brille 16 heures  7 minutes au solstice d’été. Du simple au double…On comprend le pouvoir du soleil, il se trouve dans la durée.

                L’équinoxe correspond à la période ou nuit et jour sont de même durée. L’équinoxe de printemps a lieu le 20 mars, celui d’automne le 22 septembre.

                      Dès le troisième siècle avant notre ère, les Babyloniens ont déterminé que la lune a un cycle de 29 jours, 12 heures et 44 minutes, c’est le cycle synodique qui correspond à la lune croissante et décroissante. C’est l’aspect visuel de la lune qui s’étend de la pleine lune à la nouvelle lune qu’on ne peut plus voir car c’est sa face cachée qui est éclairée par le soleil. Le cycle synodique n’a pratiquement pas d’influence sur la croissance des végétaux, il n’y a que les loups pour hurler à la pleine lune! Au passage on se souvient des jardins de Babylone, la deuxième merveille du monde, érigés en 600 avant JC.

                      Sans rentrer dans le détail des cycles, ceux qui nous concernent font un peu plus de 27 jours et font référence à l’alignement des planètes et constellations dans le système solaire:

  • Mois tropique:                27 j 07 h 43 min 04,7 s
  • Mois draconitique:     27 j 05 h 05 min 36,0 s
  • Mois sidéral:                    27 j 07 h 43 min 11,6 s
  • Mois anomalistique: 27 j 13 h 18 min 33,0 s

                      Le mouvement tropique que nous prenons en compte correspond à l’évolution de la lune en hauteur par rapport à la ligne d’horizon d’un jour sur l’autre. La lune est donc en phase ascendante pendant 13 jours et demi, c’est le printemps lunaire, puis descendante pendant autant de jours au cours de l’automne lunaire.

                      En lune ascendante on effectue les semis de végétaux pour favoriser une croissance rapide des parties aériennes, ainsi que les binages qui sont plus efficaces. On récolte les parties aériennes gorgées de sève des légumes et aromates.

                      En lune descendante on effectue les plantations pour favoriser l’installation du système racinaire, on effectue la taille et l’abattage pendant que la sève réintègre la masse racinaire, cela favorise la cicatrisation, limite l’exportation de sève élaborée et aide au séchage des bois abattus. On effectue la récolte des plantes dont on utilise la racine.

                      Le rythme draconitique d’une durée un peu plus courte correspond aux noeuds lunaires montants et descendants. 

                      La terre et la lune ne tournent pas sur le même plan par rapport au soleil. Lorsque ces plans se croisent au passage de la lune, on parle de noeud lunaire. Une fois par cycle c’est en descendant côté pôle sud (noeud lunaire descendant), une fois en remontant côté pôle nord (noeud lunaire ascendant). Il y en a donc deux ou trois par mois calendaire.

                      Lorsque ces noeuds lunaires ont lieu en période de pleine lune ou de nouvelle lune, cela donne lieu à une éclipse de lune ou de soleil. Les semis effectués aux nœuds lunaires donnent naissance à des graines stériles. Ce sont des moments de grande perturbation dans la nature. Exemple 20 mai 2012: nouvelle lune à 23h47, éclipse partielle de soleil à 23h52 et noeud lunaire le 21 à 9h20. On constate un séisme important en Italie le 20 mai 2012. 30 mars 2014: nouvelle lune suivie le 1er avril d’un noeud lunaire, puis le 2 avril d’une occultation solaire. On constate un important séisme au Chili le 2 avril et un séisme décennal en France (5.2) le 7 avril.


éclipse de lune

        Eclipse de lune

                      On évite donc de travailler le jardin et de récolter fruits et légumes pendant cinq heures avant  et après l’évènement pour éviter les développements non conformes des végétaux et la mauvaise conservation des récoltes, mais ils ne sont pas pénalisants pour le jardinier lorsqu’ils ont lieu au cours de la nuit.

noeuds lunaires

Dessin Rustica: jardinez avec la lune 2012 par Céleste.

                       Au cours de ces cycles lunaires, le système solaire se retrouve périodiquement sous l’influence d’autres étoiles que les Grecs et Egyptiens ont répertoriées par groupe: les constellations. En reliant certaines d’entre elles par des liens imaginaires, ils les ont assimilées à des formes zoologiques. C’est ainsi que naquirent les douze signes du zodiaque.

                      Le mois sidéral correspond au passage de la lune devant les différentes constellations.

tableau des constellationssource calendrier de semis 2011 MCBD

                      Les constellations n’occupent pas toutes le même volume dans l’espace. Il en résulte que nous avons chaque année plus de jours « racine » que pour les autres éléments, et cela  fait également varier la longueur de chaque période dans le calendrier lunaire. Par exemple en jour « racine », la constellation du capricorne est plus petite que celle du taureau, elle même plus petite que celle de la vierge.

                     Vous retrouvez donc sur votre calendrier lunaire successivement et toujours dans cet ordre, mais pour des périodes plus ou moins longues:

Les végétaux cultivés pour leurs fleurs: fleur

Les végétaux cultivés pour leurs feuilles: feuille

Les végétaux cultivés pour leurs fruits: fruit

Les végétaux cultivés pour leurs racines: racine Poireau, ail et oignon cultivés pour leurs feuilles souterraines sont assimilés aux légumes « racine ».

                     Le cycle anomalistique correspond aux apogées et périgées lunaires. La lune tourne autour de la terre selon une ellipse située à 356 500 km de la terre quand elle se trouve au plus près, alors qu’elle en est à 406 700 lorsqu’elle se trouve à l’apogée.

                      Elle exerce donc une force d’attraction différente suivant sa proximité de la terre, qui se ressent et se conçoit aisément pour les éléments liquides présentant de grandes surfaces, mais qui est identique aussi bien sur des éléments plus rigides comme la terre et à fortiori sur les végétaux.

                     Les marées sont particulièrement importantes lorsqu’il y a un périgée au moment du solstice ou de l’équinoxe car la lune est au plus près. Parallèlement, les végétaux semés ou plantés au moment de l’apogée donnent des pousses étiolées et grêles, alors qu’au périgée elles donnent des pousses rabougries et sensibles aux agressions extérieures.

                      On évite donc de jardiner ces jours là pendant cinq heures avant et après l’évènement pour éviter les dérèglements liés aux attractions célestes anarchiques.

                      Si vous n’avez pas la patience ou le temps disponible au jour le jour pour effectuer vos travaux de jardinage dans le stricte respect du calendrier, vous devez vous astreindre à suivre les périodes plantation et semis régies par les lunes ascendantes et descendantes du cycle tropique. En effet, si on arrive à influer sur la culture par des pratiques culturales ultérieures à bonne lune, on ne peut jamais corriger un travail en mauvaise phase tropique, et les résultats sont décevants. Les semis sont moins soumis aux phases lunaires qu’aux phases planétaires et au climat. Vous pouvez donc les effectuer en lune montante ou descendante pour peu que vous respectiez les signes planétaires (eau, feu, terre, air).

                      Sur certains calendriers de jardinage vous trouverez également la notion de noeud planétaire qui fait référence au passage des planètes autour du soleil. Si on reconnait l’influence de la lune sur la terre, on est obligé de reconnaître également celle des autres astres. Leur périodicité est beaucoup plus vaste, leur influence s’étale sur une période plus large mais avec un pic maximum assez étroit. Dans la mesure du possible essayez d’en tenir compte dans vos pratiques culturales.

                      Finalement, il semble préférable de se casser la tête plutôt que le dos, c’est bien plus profitable. Pour vous en convaincre, vous pouvez vous amuser à semer des radis matin et soir pendant 27 jours, vous serez surpris de la concordance de résultat avec votre calendrier lunaire!


3 réponses sur “La lune et moi”

  1. Bien le bonjour André,
    Merci pour cette belle explication de la
    lune et de ses phases !
    Mon mari a quand même encore fait quelques semis et plantations mais avec
    le ciel qui tombe sur la tête depuis plus
    d’un mois, c’est décevant ! Donc vos
    conseils sont très utiles ! Je suis re-
    passée par Gerbeaud car je n’arrivais
    pas à vous retrouver !!! Très bonne semaine à vous !
    chrisi

  2. Superbe article , André . C’est bien la première fois que je comprends les différents cycles de la lune , j’y ferais donc plus attention maintenant , et comme je ne travaille plus j’ai donc beaucoup de temps à consacrer à mon petit jardin et mes fleurs (que je préfère de loin aux plantes « ornementales » vertes). Bonne continuation pour ton site .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*