Purin d’orties

Attention! les préparations à base de plantes peuvent être toxiques par contact ou ingestion pour de nombreux organismes vivants. Prenez toutes les précautions d’usage pour leur fabrication, leur stockage et leur dispersion dans la nature.

Utilisation:

insecticide:

-à pulvériser non dilué, contre les pucerons, les charançons gallicoles du chou, les doryphores.

-en arrosage non dilué, contre les courtilières: verser dans les galeries pendant 5 à 6 jours consécutifs.

fertilisant: en arrosage hebdomadaire, dilué à 20%, le purin d’ortie favorise la croissance des végétaux cultivés pour leur feuillage, leur floraison et leurs fruits. C’est un bon apport en azote, fer, potasse et oligo-éléments.

anti-chloroseen arrosage hebdomadaire, dilué à 20%, sur hortensias et plantes carencées en fer.

accélérateur de compost : en arrosage hebdomadaire, dilué à 20%.

                         Pour renforcer l’action des pulvérisations, vous pouvez mélanger les produits entre eux et ajouter 2% de savon noir liquide, qui les fera adhérer aux plantes. Attention de choisir un savon sans additifs chimiques.

                          Le purin d’orties attire la mouche responsable de la teigne du poireau. Évitez toute pulvérisation et arrosage à proximité de ces cultures. 

La plante:

Urtica dioica, ortie dioïque, grande ortie ou ortie commune.

Toutes les parties de la plante peuvent être utilisées. Elles sont hachées grossièrement pour une transformation plus rapide, ou laissées entières.


Fabrication:

Prendre 100g d’ortie fraîche par litre d’eau, ou 15 grammes d’ortie sèche. De préférence cueillez les plantes en lune ascendante et jour fleur lorsque les orties laissent deviner leur bouquet floral sans qu’il soit épanoui.

Utiliser de l’eau de pluie ou de puisage, sinon laissez reposer votre eau pendant 24 heures à l’air, afin que le chlore qu’elle contient s’évapore.

Prendre un seau, un tonneau ou une poubelle en plastique, bois ou métal non ferreux (inox).

Mélanger la plante et l’eau, puis placer le récipient à l’extérieur, de préférence obturé et au soleil pour activer la fermentation.

Brasser la préparation chaque jour à l’aide d’un manche en bois tant qu’il y a formation de bulles dans le purin, soit huit à quinze jours.

Dès que la préparation est stable tamisez la, puis filtrez finement sur un linge ou un papier filtre pour ne pas obstruer les buses de votre pulvérisateur.

                        L’odeur forte peut être neutralisée par l’ajout d’une poignée de Lithothamne pour dix litres de purin en fin d’élaboration du purin.

                        Les résidus de fabrication peuvent être étalés au pied des tomates, pommes de terre et aubergines ou intégrés au compost.

                        Vous pouvez faire une ample cueillette d’orties à bonne date, les faire sécher à l’ombre et les stocker pour une utilisation ultérieure.

Conservation:

                        Un purin d’orties bien préparé et correctement filtré peut conserver son efficacité pendant plusieurs mois, pour peu que vous le gardiez dans un endroit frais, dans un récipient non métallique, à l’abri de l’air et de la lumière.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*